RMC Sport

L’euro 2016 en France ? Ce sera dur…

Refroidie par l’organisation de l’Euro 2012 et le dossier ukrainien, l’UEFA a souhaité faire comprendre aux villes françaises intéressées par l’Euro 2016 qu’elle sera particulièrement exigeante en matière de sécurité et de qualité d’accueil dans les stades.

Le cahier des charges est très lourd. L’espace entre deux sièges, par exemple, devra être de cinquante centimètres et pas un de moins. Une sévérité qui ne refroidit pas pour autant l’élan français. La FFF, par expérience, sait très bien qu’une fois le dossier remis, le 15 février prochain, la période de négociations débutera et permettra de trouver un terrain d’entente. Jacques Lambert, le directeur général de la FFF, pointe néanmoins certaines difficultés. « Les principales inquiétudes viennent du fait que certaines exigences de l’UEFA nécessitent la démolition d’une tribunes entière. Ce à quoi certaines villes ne sont pas prêtes. Ce qui est tout à fait légitime. » Bref, il y a encore du pain sur la planche…

dossier :

Euro 2016

La rédaction - Marc Ambrosiano