RMC Sport

L’Euro pour les nuls: qui sont les bizuths de la compétition ?

Logo de l'UEFA Euro 2016

Logo de l'UEFA Euro 2016 - -

Tout au long de la semaine, RMC Sport vous invite à (re)découvrir la fabuleuse histoire de l’Euro, dont le tirage au sort de l’édition 2016 aura lieu ce samedi à Paris. Aujourd’hui, gros plan sur les nouvelles nations qui disputeront le Championnat d’Europe des nations pour la première fois depuis le passage de 16 à 24 nations participantes.

Ils sont cinq, cinq petits nouveaux à participer pour la première fois à l’Euro. Le passage, cet été, de 16 à 24 sélections a laissé de la place pour ces nations qui seront des adversaires potentiels des Bleus en phase de groupes. Gros plan sur l’Albanie, l’Islande, la Slovaquie, le pays de Galles et l’Irlande du nord.

L’Albanie

Une première en Euro, mais pas que ! Cette compétition aura des allures de baptême de feu pour cette nation qui n’a jamais disputé de compétition internationale auparavant. Cette qualification, les coéquipiers de Lorik Cana l’ont méritée avec une deuxième place du groupe I. Dauphine du Portugal qu’elle a battu 1-0 à l’extérieur, l’Albanie avait déjà réalisé de semblables performances face à la France en amical (1-0) ou encore en tenant en échec le Danemark qu’elle a envoyé en barrages.

L’Islande

L’Islande avait failli connaître sa première dans une compétition internationale lors du Mondial 2014 mais s’était vu barrer la route par la Croatie. Deux ans plus tard, son rêve est exaucé. Au premier abord, on pourrait croire que terminer deuxième de son groupe devant la Turquie n’a rien d’exceptionnel. Sauf que l’Islande a surtout terminé devant les Pays-Bas en battant les Oranje aussi bien à l’aller (2-0) qu’au retour (1-0). Le plus petit pays de cet euro 2016, puisqu’il ne compte que 325 000 habitants, l’équivalent de la Corse, n’a probablement pas fini bien surprendre.

La Slovaquie

Contrairement à l’Albanie et à l’Islande, la Slovaquie a déjà connu un Mondial, en Afrique du Sud (2010), lors duquel elle a résisté jusqu’en huitièmes de finale. Pensionnaires du groupe C de cette phase de qualification, les coéquipiers de Marek Hamsik ont su se faire une place entre le tenant du titre espagnol, avec une victoire 2-1 à domicile, et l’Ukraine, tenu en échec à Zilina (0-0).

Le Pays de Galles

Il est bien loin le quart de finale de Coupe du monde 1958 des Gallois... Bien plus vantés pour leurs performances en rugby qu’en football, ils vont pourtant jouer le premier Euro de leur histoire. Sa deuxième place acquise à deux points de la Belgique, premier au classement FIFA battu à Cardiff 1-0, le Pays de Galles la doit en grande partie à Gareth Bale. Le Madrilène a inscrit huit des douze buts gallois en vrai leader de sa sélection.

L’Irlande du Nord

Il s’agit du plus performant des cinq. En phase de qualifications, l’Irlande du Nord est le seul des nouveaux à avoir fini en tête de son groupe à un point seulement de la Roumanie, mais bien devant la Hongrie, la Finlande ou encore la Grèce. Même si son groupe n’était pas le plus difficile, cette qualification fait parler de l’Irlande du Nord près de trente ans après leur dernière apparition lors de la Coupe du monde 1986.

La rédaction avec J.Resseguié