RMC Sport

L'Euro pour les nuls: tirage au sort, mode d'emploi

Le trophée Henri Delaunay.

Le trophée Henri Delaunay. - AFP

Tout au long de la semaine, RMC Sport vous invite à (re)découvrir la fabuleuse histoire de l’Euro, dont le tirage au sort de l’édition 2016 aura lieu ce samedi à Paris. Aujourd’hui, gros plan sur le tirage au sort qui aura lieu demain à Paris (18h). Un déroulé qui sortira de l’ordinaire puisque le nombre de nations participantes au cru 2016 a été porté à 24.

53 nations au départ

Au départ, 53 nations -parmi lesquelles la petite dernière reconnue par l’UEFA, Gibraltar- ont participé aux éliminatoires de cet Euro 2016, entre le 7 septembre 2014 et le 13 octobre 2015 sous la forme d’un championnat (matches aller/retour) en 8 groupes de 6 nations, plus un groupe de 5.

23 sésames décernés

Les deux premiers de chaque groupe se sont qualifiés directement pour l’Euro, ainsi que la Turquie au titre de « meilleur troisième » ! Pour les autres troisièmes, quatre barrages ont eu lieu en novembre dernier. Et à l’issue de ces matches aller-retour, la Suède, l’Irlande, la Hongrie et l’Ukraine ont décroché leur billet pour la France.

La France tête de série

La France, qualifiée d’office en tant qu’organisatrice de l’épreuve, est automatiquement tête de série et déjà positionnée dans le groupe A avec le chiffre 1. Demain lors du tirage au sort, elle aura donc pour identité « A1 ». A ce titre, on connait déjà les dates de ses matches du premier tour. Le 10 juin, les Bleus disputeront le match d’ouverture de l’Euro au Stade de France, le 15 juin à Marseille et enfin le 19 juin à Lille.

Les 5 autres têtes de série

Les 5 autres têtes de série ont été désignées au regard de leur classement UEFA et ne rencontreront donc pas de facto la France au premier tour. Font partie de ce Top 5 : l’Espagne (double tenante du trophée), l’Allemagne championne du monde en 2014, l’Angleterre, le Portugal et le nouveau numéro 1 mondial, la Belgique.

Le déroulement du tirage au sort

La première étape du tirage visera à placer les 5 autres têtes de série dans les groupes de B à F en position 1. Ensuite, ce sera au tour des plus petits pays à l’indice UEFA, placés donc dans le chapeau 4 puis 3 jusqu’au mieux placés dans le chapeau 2, d’être tirés au sort.

Dans le chapeau 4, l’Irlande du Nord, l’Albanie, le pays de Galles, l’Islande, la République d’Irlande et la Turquie seront ainsi répartis dans les groupes de A à F, avec un deuxième tirage pour définir la position 2, 3 ou 4.

Il en sera de même pour les équipes du chapeau 3 avec la Hongrie, la Slovaquie, la Roumanie, la Pologne, la Suède et la République Tchèque, répartis dans les poules de A à F et sur l’une des deux positions restantes dans chacun des groupes.

Idem pour le chapeau 2 avec l’Ukraine, la Croatie, l’Autriche, la Suisse, la Russie et l’Italie, placés de A à F et automatiquement dans la dernière position libre.

J.Resseguié