RMC Sport

Lama : « Le geste de Nasri est une idiotie »

Bernard Lama

Bernard Lama - -

L’ancien gardien de l’équipe de France (44 sélections) était ce mercredi à Varsovie pour une opération de l’association Diambars, dont il est le co-fondateur avec Vieira et Adjovi-Boco. Il s’avoue plutôt séduit par les débuts des Bleus.

Bernard, comment jugez-vous les débuts de l’équipe de France ?

Ils ont eu une entame de match difficile, après ils se sont lâchés un peu plus, ils ont dominé. C’est une entrée en matière rassurante, même si beaucoup pensent le contraire. Ils vont aller crescendo. Ils vont élever leur niveau. J’espère qu’ils vont se qualifier pour le deuxième tour.

Faut-il effectuer des changements face à l’Ukraine ?

On sait qu’un garçon comme Mvila est une pièce essentielle au milieu de terrain… Matuidi aussi a des capacités à défendre et à porter le ballon devant qui peut être intéressante. Faire rentrer Giroud, cela veut dire sortir Ribéry ou Nasri. Ribéry sort d’une très grosse saison avec le Bayern. Il a fait de bons matches de préparation donc il n’y a pas vraiment besoin de le sortir. Nasri a marqué lors du dernier match donc ce n’est pas très simple non plus. Il n’y aura pas beaucoup de changements dans l’équipe mais en cours de match, il y aura peut-être quelque chose à faire.

Quel est votre avis sur le geste de Samir Nasri ?

C’est une idiotie. Ça m’interpelle parce que ce garçon est dans un grand championnat. Il y a des millions de personnes qui le regardent et la première chose à laquelle il pense après son but, c’est dire « Ta gueule ! » à quelqu’un… Quand on joue au football, on devient un personnage public et les personnages publics sont toujours critiqués. La meilleure réponse, elle est sur le terrain et il l’a donné en faisant ce match-là qui était un bon match. On a besoin d’une meilleure image et faire quelque chose comme ça, ce n’est pas très intelligent.

Le prochain adversaire de la France est l’Ukraine qui a fait forte impression face à la Suède (2-1)…

On peut très bien perdre face à l’Ukraine, gagner le 3e match et se qualifier. Tout se jouera plutôt au troisième match. On peut même se qualifier avec quatre points. La France a largement battu l’Ukraine récemment, psychologiquement c’est un avantage. Les autres sont euphoriques parce qu’ils sont chez eux, ça peut être un piège. Ils vont vouloir se venger de cette défaite contre l’équipe de France. C’est peut-être à ce niveau-là qu’on a une chance et il ne faudra pas la rater.

Quel jugement portez-vous sur cet Euro ?

C’est un bon Euro qui est ouvert, il y a pas mal de rythme. Allemagne-Portugal, Italie-Espagne, Russie-Pologne… Le niveau est plus élevé qu’en 2008. Les troisièmes matches seront importants. Il y a des favoris comme l’Allemagne et l’Espagne, la Hollande se rate au premier match, le Danemark surprend, les deux pays hôtes ne lâchent pas. Il y aura une surprise, une équipe que l’on n’attendait pas ira en demi-finales.