RMC Sport

Les différents scénarios du groupe C

Pour vous éviter une migraine et avoir à sortir la calculette dans le groupe C, voici un petit mode d’emploi des qualifications possibles concernant la France, l’Italie et la Roumanie.

Lors de la troisième journée du groupe C, trois équipes peuvent prétendre rejoindre les Pays-Bas en quarts de finale de l'Euro. La Roumanie est la mieux lotie puisqu'elle n'a pas perdu le moindre match. En revanche, le but inscrit par la Squadra Azzurra face aux Roumains donne à la Nazionale un avantage certain sur la France si jamais, d'aventure, les deux équipes ne parvenaient pas à se départager au terme des quatre-vingt-dix minutes de jeu réglementaire. Récapitulatif des scénarios de qualification possibles pays par pays.

La Roumanie
Les hommes de Victor Piturca sont finalement les seuls à avoir leur destin en main dans ce groupe C pour se qualifier pour les quarts de finale de l’Euro. Une victoire face aux Pays-Bas et les Roumains sont assurés de sortir indemne de leur poule. Un match nul pourrait leur suffire à condition que la France et l’Italie fassent également match nul. Une défaite leur est permise, à condition que celle-ci n’excède pas deux buts d’écart et que la France et l’Italie se neutralisent sur le score de 0-0.

L’Italie
La troupe de Roberto Donadoni devra vaincre et compter sur un faux pas (défaite ou nul) des Roumains face aux Pays-Bas. Un nul, minimum 1-1 face aux Bleus, lui assurerait également la route des quarts à condition que la Roumanie perde. Un nul 0-0 contre les Tricolores ne serait qualificatif qu’à condition que la Roumanie s’effondre 3-0 devant les Néerlandais.

Les deux équipes seraient alors à égalité parfaite et le coefficient UEFA trancherait en faveur des champions du monde. Une défaite de plus de trois buts d’écart pour les Roumains (4-0 par exemple ou 5-1) ajouté à un nul sans but (0-0) des Italiens face aux Français suffira au bonheur des protégés de Donadoni.

La France
La donne est simple pour les hommes de Raymond Domenech. Ces derniers, contrairement à l'Italie, ne peuvent pas se permettre de partager les points. En effet, en cas d'égalité parfaite (nul entre la France et l'Italie et défaite roumaine), les Bleus seraient éliminés en vertu du premier critère de sélection qui n'est autre que la meilleure attaque lors des rencontres directes. Son 0-0 face à la Roumanie ne pèserait pas alors bien lourd avec le 1-1 enregistré par l'Italie face à ce même adversaire. Pour passer, la France devra donc battre l’Italie et tabler sur une défaite ou un nul des Roumains face aux Pays-Bas.

La rédaction - Jean Resseguié et Alix Dulac