RMC Sport

Les explications de Raymond Domenech

-

- - -

Raymond Domenech a répondu aux questions des journalistes ce midi. Le match, Benzema, la veillesse de Thuram, Pays-Bas – Roumanie, le sélectionneur a répondu à toutes les questions.

Sur ses erreurs : « Le terme erreurs me gêne. Un entraîneur fait des choix. Des fois il a raison, le match lui donne raison. Des fois le match est neutre à ce niveau-là. Et puis des fois le match lui donne tort. Quand on perd 4-1 on ne peut pas dire que tout ce qui a été fait a été bon. Qu’est ce qu’on pouvait changer ? Après on peut dire oui j’aurais pu. Mais le j’aurais pu ne change pas ce qui s’est passé. On n’est pas non plus sûr que ce j’aurais pu aurait changé quelque chose. »

Sur la non entrée de Karim Benzema : « C’est un jeune joueur. Il fait ses armes. Il voit ce qu’est le haut-niveau. Il y a une gestion à faire pour qu’il ne soit pas usé, épuisé, écœuré. Ce qu’il fait qu’il n’a pas débuté en deuxième mi-temps. »

Sur la rencontre et Lilian Thuram : «Quand on prend quatre buts, on ne peut pas se dire que tout est bien. Attaquer ou défendre c’est du collectif. A chaque fois c’est un ensemble, ce n’est pas quelqu’un qui a gagné ou qui a perdu.

C’est un problème d’âge quand on voit un Robben contre un Thuram ?
Il y a eu des matches avant ou Lilian avait des joueurs plus jeunes en face. Ce n’est pas l’âge. C’est un ensemble. Robben a dribblé des joueurs, c’est sa qualité. Ce n’est pas un problème d’âge. »

Sur l’éventualité d’un match arrangé entre Pays-Bas et Roumanie : « Ca ne me préoccupe pas. Je ne m’y intéresse pas. Je ne vais pas donner des leçons aux autres. Les Hollandais sont dans une situation qu’ils ont créée. On a créé la nôtre avec l’Italie. On va jouer notre match et on va faire le maximum. Si j’étais à leur place je ferais ce que j’ai envie de faire. Je ne demanderais rien à personne. Qu’ils fassent ce qu’ils ont à faire ce n’est pas notre souci. »

La rédaction