RMC Sport

Les Pays-Bas se ratent

-

- - -

Les « Oranje » ont chuté d’entrée, ce samedi, face au Danemark (1-0) à Kharkiv (Ukraine). L’Euro débute mal pour les Pays-Bas qui devront arracher leur qualification contre l’Allemagne et le Portugal.

Et dire que les Pays-Bas possédaient la meilleure attaque des qualifications (37 buts). Ce samedi, face au Danemark (0-1), non seulement Robin Van Persie & co sont restés muets, mais la sélection batave a perdu très gros en s’inclinant face aux champions d’Europe 1992. Dans un groupe B hyper relevé, l’équipe de Bert Van Marwijk n’a déjà plus le droit à l’erreur. Très ennuyeux quand on sait que l’Allemagne mercredi, puis le Portugal, le 17 juin, sont au menu.

Inquiétant, aussi, au vu de la passivité de la défense batave. Les assauts danois n’avaient pourtant rien d’effrayants. Mais à l’image du but de Michael Krohn-Dehli, lequel n’a trouvé aucune opposition avant de tirer entre les jambes de Stekelenburg (27e), l’arrière-garde des Pays-Bas n’a rien montré de rassurant. Cette défaite, la première des Néerlandais face au Danemark depuis 1967, place donc les partenaires de Robben dans une situation très délicate. Il s’agit aussi de la première grosse surprise de cet Euro 2012.

Seulement 8 cadrés sur 28 pour les Pays-Bas

Sur la pelouse du stade du Metalist de Kharkiv (Ukraine), on ne pourra pas leur reprocher de ne pas avoir tenté. Question efficacité, en revanche… Si les « Oranje » ont tiré 28 fois au but, ils n’ont cadré que 8 frappes. Les Danois, moins techniques mais solides, n’ont tenté leur chance qu’à 8 reprises mais tous leurs tirs ont été cadrés.

« J'avais annoncé que pour battre une des équipes du groupe, il faudrait une grande performance collective, jubile Morten Olsen, le sélectionneur du Danemark. Chaque équipe a eu ses chances. Le plus important est que nous avons cru en notre football. » Les Néerlandais, trop maladroits (Van Persie) ou trop individualistes (Robben), devront revoir leur copie dès mercredi face à la Nationalmannschaft, pour un choc au sommet qui sent déjà la poudre.