RMC Sport

Peur « Bleus » sur l’Angleterre

-

- - -

Privée de joueurs majeurs, l’Angleterre se contenterait bien volontiers d’un résultat nul contre la France ce lundi. Craints de l’autre côté de la Manche, les Bleus sont considérés comme l’un des favoris pour la victoire finale.

Avec nos voisins britanniques, pas de fausse courtoisie ou même de politesse apparente. Cette fois-ci, les Anglais nous craignent. Et pour de vrai ! Les forfaits de Frank Lampard et de Gary Cahill peuvent l’expliquer, tout comme les performances de Karim Benzema et de Franck Ribéry, étincelants avec leur club respectif. « Ces deux joueurs ont réalisé des matches de fou, assure Pete, supporter d’Arsenal. Ce sont des joueurs de classe mondiale. D’ailleurs, cette saison, le Real Madrid est champion avec Benzema tandis que le Bayern Munich a atteint la finale de la Ligue des Champions avec Ribéry. A mon avis, ce n’est pas un hasard. » 

« Ben Arfa est un match-winner, ajoute Leighton Baines, défenseur international d’Everton. Je l’ai joué lors du dernier match de la saison et je sais qu’il peut faire basculer le cours d’une rencontre à lui tout seul ». Au-delà des supporters et de l’arrière latéral des Toffees, certains journalistes anglais s’inquiètent également de la qualité de la génération 1987. « Oui, on est un peu jaloux, reconnaît John Bennett, grand reporter pour la BBC. Dans notre équipe, on n’a pas autant de talent. Chamberlain, Young ou encore Welbeck ne sont pas encore au niveau des Nasri, Ménez, Ben Arfa et Benzema. En Premier League, Yohan Cabaye nous a aussi impressionnés. On ne le pensait pas aussi fort. A mon avis, cela risque d’être dur pour nous. »

Hodgson : « La France fait partie des favoris »

De l’autre côté de la Manche, les spécialistes n’oublient également pas que les Bleus restent sur 21 matches sans défaite. Une série intimidante pour Roy Hodgson et ses protégés : « On n’a peur d’aucune équipe ! Même pas de la France, glisse le sélectionneur des Trois Lions. Pour autant, on a beaucoup de respect pour les Bleus. Cette équipe fait partie des favoris pour cet Euro ». Steven Gerrard, lui aussi, s’attend à un drôle de ‘‘crunch’’ : « Pour des rencontres comme France-Angleterre, il y a toujours beaucoup de rivalité, lance le capitaine. Dans le passé, il y a vraiment eu des clashes incroyables ! Et là, je pense que ce sera pareil. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit du premier match de l’Euro. Tout simplement… ».

Florian Fieschi à Londres