RMC Sport

Qualifs Euro 2016 : un bus de la Serbie caillassé en Albanie

-

- - AFP

L’Albanie accueillera la Serbie ce jeudi en éliminatoires de l’Euro 2016. Une rencontre classée à hauts risques, un an après les graves incidents survenus à Belgrade. A la veille du match, l’un des bus transportant la délégation serbe a été victime de jets de pierre à Tirana.

C’est une rencontre qui sent le soufre. Et qui laisse craindre le pire. L’Albanie doit accueillir la Serbie ce jeudi en éliminatoires de l’Euro 2016, dans un contexte extrêmement tendu entre les deux pays. A la veille de ce match à hauts risques, l’un des deux autobus qui transportaient les joueurs serbes à Tirana a été victime de jets de pierres sur la route de l’aéroport au centre-ville. Un incident qui n’a fait aucun blessé.

« Je condamne le vandalisme des supporters albanais à Tirana. Par chance, il n'y a pas eu de conséquences mais c'est grave », a dénoncé Vanja Udovicic, le ministre serbe des Sports, qui a appelé les autorités albanaises à « prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement du match ». La rencontre doit avoir lieu à Elbasan, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.

Une route montagneuse pour rejoindre Elbasan

Pour s’y rendre, les Serbes vont devoir emprunter une route montagneuse. Un trajet qui inquiète les visiteurs. « Si des jets de pierres sont possibles à Tirana, je me demande ce qui nous attend sur la route d'Elbasan », s’interroge Tomislav Karadzic, le président de la Fédération serbe de football. Un dispositif de sécurité renforcé a été prévu pour cette rencontre, avec 1 500 policiers déployés sur place et 350 autres chargés d’encadrer la délégation serbe.

La tension est à son comble depuis l’an passé et le match aller à Belgrade. De graves incidents avaient éclaté ce soir-là, après qu’un drone se soit posé sur le terrain avec un drapeau nationaliste albanais. La rencontre n’avait pas pu aller à son terme. Cet acte retour s’annonce déjà tout aussi électrique.

Alexandre Jaquin