RMC Sport

Valls ne s’attarde pas au Grand Stade de Bordeaux

Manuel Valls et Alain Juppé

Manuel Valls et Alain Juppé - AFP

Vingt-cinq minutes de visite au pas de charge : le Premier ministre, Manuel Valls, ne s’est pas attardé en ce vendredi après-midi sur le chantier du nouveau stade de Bordeaux, construit pour accueillir des rencontres de l’Euro 2016 mais également les rencontres de championnat des Girondins de Bordeaux, qui en sera le club résidant. Accompagné d’Alain Juppé, maire de Bordeaux et président du « Club des Sites », mais également du ministre de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, ainsi que du secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard (le président de l’UEFA, Michel Platini, et le président de la FFF, Noël Le Graët, avaient fait la visite du chantier la veille dans l’après-midi), le Premier ministre s’est exprimé rapidement à la sortie de sa visite.

« Nous le disions avec Alain Juppé, il y a une marque de ce stade et on la voit tout de suite : c’est la légèreté, les espaces. Superbe, très beau stade, a indiqué le Premier ministre. Et quand on pense qu’il va accueillir dans quelques mois les Girondins de Bordeaux et puis après des beaux matchs de l’Euro 2016, ça justifie d’autant plus cet engagement de l’Etat et des collectivités territoriales avec des maîtres d’œuvre, avec des constructeurs, avec un savoir-faire qui montre toute la capacité de la France à accueillir un bel événement mais à se doter d’équipements qui sont nécessaires, indispensables, pour le foot, pour nos collectivités et pour de grands événements. »

OS