RMC Sport

Conference League: des dirigeants de Berlin attaqués par des hooligans du Feyenoord

Des hooligans du Feyenoord Rotterdam ont pris à partie des membres de la délégation de l'Union Berlin, mercredi dans un restaurant, à la veille du match entre les deux équipes en Conference League.

Des représentants du club de l'Union Berlin, parmi lesquels des membres du conseil d'administration, ont été agressés mercredi soir par des hooligans dans un restaurant à Rotterdam, a déploré le club de Feyenoord. L'incident a eu lieu la veille du match entre le club berlinois et Feyenoord en Ligue Europa Conférence, ce jeudi (18h45). Des "dizaines de personnes" ont bombardé la délégation berlinoise avec des chaises et des verres, a confirmé à l'AFP une porte-parole de la police de la ville portuaire.

Une femme légèrement blessée, le président présent

Une femme de la délégation allemande a été légèrement blessée à la tête et a dû être transportée à l'hôpital, d'où elle est sortie depuis, a précisé la police. Un des auteurs, un homme de 25 ans originaire de Rotterdam, a été arrêté. D'après les médias néerlandais, le président de l'Union Berlin Dirk Zingler faisait partie du groupe de 25 personnes qui a été attaqué.

Feyenoord a présenté des excuses et dénoncé "un événement totalement répréhensible" dont les auteurs doivent être "retrouvés et punis". "Le club prendre ses distances de toutes les manières possibles des personnes qui se sont réduites à cet acte lâche". Le club poursuit et "estime qu'une personne qui présente le Feyenoord et la ville de manière aussi insensée sous un jour négatif ne peut et ne doit se considérer comme un supporter".

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Conference League

"La bataille (sportive) entre deux clubs de football, en l'occurrence Feyenoord et le 1. FC Union Berlin, se déroule sur le terrain pendant quatre-vingt-dix minutes et jamais autrement, surtout pas en menaçant ou blessant. Pour ceux qui pensent le contraire, il n'y a pas de place au club."

"Bien qu'en dehors de sa sphère d'influence, le Feyenoord présente au 1. FC Union Berlin ses excuses pour ce qui s'est passé." "Merci pour ces mots clairs, Feyenoord", a répondu l'Union Berlin sur Twitter, en partageant le communiqué.

NC avec AFP