RMC Sport

Arsenal-Rennes, les notes: la révélation Maitland-Niles, Bensebaïni a pris l'eau

Le Stade Rennais n’a pas su conserver son avantage contre Arsenal en huitième de finale retour de Ligue Europa (3-0). Le collectif breton a même sombré à l’Emirates Stadium, face à l’intensité mise par Pierre-Eymerick Aubameyang et consorts. Rennes quitte la compétition après un parcours que ses supporters n'oublieront pas.

Les notes d’Arsenal

Maitland-Niles s'est fait un nom européen

La révélation de cette grande soirée pour les Gunners. Pour sa cinquième apparition en Ligue Europa, le jeune Anglais (21 ans) a mis le feu dès l’entame au côté gauche de la défense bretonne. Placé en piston, Maitland-Niles donne d’abord la passe-clé à Ramsey sur le but rapide d’Aubameyang (5e).

Peu utilisé en Premier League (613 minutes disputées), Maitland-Niles a surtout mis au supplice Bensebaïni, notamment abandonné par Bourigeaud en début de partie. Ses combinaisons précises avec Özil et Ramsey ont mis à mal l’avantage rennais, effacé après son but placide de la tête (15e). Annoncé titulaire lors du match aller, Maitland-Niles était finalement resté sur le banc. Pas certain qu’il en soit de même en quarts de finale.

Aubameyang, l'homme du match

On le pensait moribond, il a répondu de manière somptueuse. Le Gabonais a donné vie à l’Emirates dès la 5e minute, en poussant facilement le ballon donné par Ramsey dans le but de Koubek. Pas rassasié, l'ancien Stéphanois a centré pour le second but de Maitland-Niles (15e). Un geste appuyé, heureux, signe qu’Aubameyang avait aussi la chance avec lui.

Une chance qu’il a provoquée sur le 3-0, très habile pour reprendre le centre de Kolasinac (70e). Assez pour sortir la cagoule Black Panther et fêter un but qui mettait fin aux chances bretonnes. Averti pour cette fantaisie (71e). Mais le grand Aubameyang, quatre buts en Ligue Europa cette saison, a régné sur l'enceinte londonienne ce jeudi. Pas loin de s’offrir un ciseau magistral (34e). Rate le 4-0 sur un geste en apparence facile (84e). De loin le meilleur joueur de cette partie.

Lacazette, la tête à l'envers

Retour en Ligue Europa délicat pour Alexandre Lacazette. Face à son ancienne bête noire en Ligue 1, le Gunner a tout fait avec du retard à l’Emirates ce jeudi. Eclipsé par Aubameyang, Lacazette, dont la suspension avait été écourtée par l'UEFA cette semaine, n’a pas usé la charnière rennaise comme cela était annoncé dans ce schéma à deux attaquants.

Pire, l’ancien Lyonnais est passé proche de la sortie à deux reprises. D’abord pour avoir découpé André (31e). Ensuite lorsqu'il laisse traîner le pied sur Bensebaïni, touché par la charge du Tricolore (55e). Remplacé par Iwobi, au terme d’une prestation individuelle à oublier (69e). Le premier buteur du match aller n’a rien montré.

Cech 6

Maitland-Niles 7

Mustafi 5,5

Koscielny 7

Monreal 6

Kolasinac 6

Xhaka 5,5

Ramsey 6

Özil 5

Lacazette 4

Aubameyang 8

Les notes du Stade Rennais

Bensebaïni a pris le bouillon

Début de match calamiteux pour l’Algérien malgré des montées intéressantes en seconde mi-temps. Laisse trop d’espace à Maitland-Niles sur le premier but d’Aubameyang (5e). Sur le deuxième, il n’est pas non plus irréprochable dans son marquage. Mal équilibré, Bourigeaud a dû compenser certains de ses replis. Trouve le poteau de Cech sur une frappe rasante, avant d’être signalé hors-jeu (61e). Pas au niveau de l’enjeu.

Sarr n’a jamais trouvé la clé

Soirée terriblement frustrante pour le Sénégalais. Très attendu, celui qui avait marqué le but du 3-1 au Roazhon Park a été contenu au métier par l’Espagnol Nacho Monreal. Peu en vue dans ses courses, l’ancien Messin a aussi raté ses centres (57e) et certaines de ses combinaisons avec Traoré, pourtant en vue dans le second acte. Un manque d’expérience, et un match à oublier pour le talent breton (21 ans), homme de base du succès rennais en Coupe d’Europe cette saison.

André, capitaine dépassé

Etrange soirée pour Benjamin André. Le capitaine des Bretons a mis un temps fou à prendre le pouls de cette rencontre. Trop lent, le métronome rennais n'a pas senti le jeu lors des rares incursions en première période. Son arrière-garde a pâti de la facilité avec laquelle les passes adverses sautaient sa ligne.

André s’est un peu réveillé après la grosse faute de Lacazette (31e). Positionné plus haut, il a abattu le travail offensif d’un Clément Grenier discret, montrant même une projection en fin de partie. Pas assez pour porter les siens vers une première qualification en quarts de finale de Ligue Europa.

Koubek 4,5

Traoré 5

Da Silva 4,5

Mexer 4

Bensebaïni 3

André 4

Grenier 4

Sarr 4,5

Ben Arfa 4

Bourigeaud 5

Niang 4

>>> cliquez-ici pour souscrire aux offres RMC Sport et suivre en direct la Ligue Europa

PL