RMC Sport

Ligue Europa : le « faux » Lyon tient le coup

Gaël Danic

Gaël Danic - -

L’OL a décroché le match nul à Rijeka (1-1), ce jeudi avec une équipe remaniée et reste en course pour la qualification alors que Bordeaux est repassé dernier de son groupe après sa défaite sur le terrain de l’Apoel Nicosie (2-1).

Les jeunes pousses de l'OL assurent

Rémi Garde a réussi son pari en envoyant à Rijeka une équipe remaniée en totalité par rapport à celle qui a débuté face à Guingamp (2-0), samedi. Autour de Yoann Gourcuff, de retour de blessure après un mois d’absence, l’OL a ramené le match nul de son voyage en Croatie (1-1). Le jeune Alassane Pléa avait même ouvert le score pour les Rhodaniens en profitant d’une erreur de la défense adverse pour inscrire son premier but en professionnel du bout du bout du pied (0-1, 14e). Un avantage de courte durée pour les Lyonnais puisque Andrej Kramaric, auteur d’un octuplé il a quelques semaines, a égalisé d’une frappe magnifique du pied droit dans la lucarne droite d’un Mathieu Gorgelin impuissant (1-1, 24e).

Si les Lyonnais auraient pu craquer sur une action chaude quelques minutes plus tard, ils ont finalement tenu le choc grâce notamment à une belle parade de Gorgelin en fin de match (88e). La victoire du Betis Séville dans la dernière minute à Guimaraes (1-0) place les Lyonnais en deuxième position. Mais les Rhodaniens sont toujours maitres de leur destin pour la qualification. Un bon résultat que les tauliers restés à Lyon en compagnie d’une partie du staff ont dû apprécier. Ils devront reprendre le flambeau dimanche pour le derby à Saint-Etienne (21h).

Bordeaux repasse dernier

Les chances de Bordeaux de se qualifier pour les 16es de finale de la Ligue Europa ont diminué après la nouvelle défaite, la troisième en quatre matches, concédée à l’Apoel Nicosie (2-1), ce jeudi. Une semaine après leur victoire face à ces mêmes Chypriotes (2-1) à Chaban-Delmas, les Girondins ont douché leur petit espoir aussi vite qu’il était apparu. Les hommes de Francis Gillot, qui alignait une équipe remodelée, reprennent la dernière place qu’ils occupaient après leurs deux revers à Francfort (3-0) et face au Maccabi Tel Aviv (1-2) avec quatre points de retard sur la deuxième place détenue par Tel Aviv (vainqueur de Francfort 4-2). Après un coup franc magnifique d’Alexandrou (1-0, 14e) dans la lucarne droite de Cédric Carrasso, Ludovic Sané avait égalisé juste avant la mi-temps en reprenant un corner de Ludovic Obraniak (1-1, 45e+2).

Mais la double expulsion de Budimir et N’Guémo (50e) a davantage gêné les Bordelais qui ont craqué une deuxième fois sur une mauvaise intervention de Sané qui a profité à Nuno Morais (1-1, 55e). Sans Cédric Carrasso, l’addition aurait été plus salée. Mais le résultat est le même. Pour les Girondins, il faudra désormais réussir un sans-faute et compter sur des faux pas de leurs adversaires pour espérer poursuivre l’aventure.

A lire aussi :

>>> Bordeaux brise l’Allianz

>>> Ligue Europa : Bordeaux, mauvais touriste…

>>> Carrasso : « On a l’ambition de se qualifier »

NC