RMC Sport

Lyon et Bordeaux retrouvent le sourire

Clément Grenier

Clément Grenier - -

Incapables de s’imposer lors de leurs deux premiers matches, Lyon et Bordeaux ont enfin goûté à la victoire ce jeudi en s’imposant respectivement face aux Croates de Rijeka (1-0) et devant les Chypriotes de l’Apoël Nicosie (2-1).

Lyon décolle enfin

Après deux matches nuls, Lyon a remporté son premier succès en Ligue Europa ce jeudi en s’imposant face aux Croates de Rijeka (1-0). Longtemps dominateurs stériles, les Lyonnais ont finalement trouvé la faille grâce à une tête de Clément Grenier sur un centre de Steed Malbranque (1-0, 66e). L’international français, à l’origine de l’action et auteur d’un coup-franc dangereux (45e) en première période, a sonné la révolte au sein d’une équipe qui a beaucoup gâché à l’instar d’Alexandre Lacazette (9e, 47e, 56e). Grâce à ce succès, les Rhodaniens prennent la tête du groupe I avec le même nombre de points que le Betis Séville, qui s’est imposé sur le même score face aux Portugais du Vitoria Guimaraes (1-0).

Cela offre une bouffée d’air frais après cinq matches consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues. « On est dans la lignée de notre égalisation dans les arrêts de jeu face à Bordeaux (1-1) dimanche. Ça va soulager ce groupe très jeune. Beaucoup de joueurs découvrent les exigences de la coupe d’Europe, rappelle Rémi Garde. Ça leur fait franchir des paliers et ça fait grandir le groupe ensemble. Il y a eu une belle solidarité. On a donné le meilleur de nous-mêmes et la satisfaction l’emporte. » Un bon point pour préparer le déplacement à Monaco, dimanche (17h).

Bordeaux sur le fil

Bordeaux a également décroché sa première victoire en Ligue Europa. Battus lors de leurs deux premiers matches, les Girondins se sont imposés sur le fil face à l’Apoël Nicosie (2-1) grâce à un but de Henrique à la réception d’un coup-franc (2-1, 90e). C’est déjà sur un coup de pied arrêté que les Girondins avaient ouvert le score grâce à Lamine Sané, sur un corner de Grégory Sertic (1-0, 24e). Mais faute de concrétiser leurs occasions, les hommes de Francis Gillot se sont fait rejoindre juste avant la pause sur une réalisation d’Esmaël Gonçalves (45e). Après avoir manqué de réalisme en deuxième période, les Bordelais ont finalement arraché les trois points, qui les fait remonter à la troisième place du groupe, à une unité du Maccabi Tel-Aviv, battu sur le terrain du leader du groupe, l’Eintracht Francfort (2-0).

A lire aussi :

>>> Triaud : « Envie d’être entendu »

>>> Bordeaux touche le fond

>>> Un OL sans saveur…

NC