RMC Sport

OL-Athletic Bilbao : toujours la même équation…

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - -

Etre performant sportivement tout en continuant de faire des économies considérables. Alors que l’OL reçoit l’Athletic Bilbao en Ligue Europa ce jeudi (19h), son président, Jean-Michel Aulas, a réaffirmé le besoin de vendre des joueurs.

Jean-Michel Aulas a ses modèles. « Le Bayern Munich et Arsenal ». Deux inspirations pour le futur de l’OL, quand il aura son grand stade et les ressources qui en découleront. Le présent, c’est plutôt l’Athletic Bilbao. Sur le terrain, puisqu’il s’agit de l’adversaire des Lyonnais en Ligue Europa ce jeudi (19h), mais aussi en matière d’économie. Ces joueurs, tous Basques (par choix identitaire), rapportent parfois très, très gros quand ils s’en vont, à l’instar de Javi Martinez, acheté 40 M€ cet été par le Bayern. L’OL est entré depuis plusieurs mois dans le même schéma, contraint et forcé. Ses difficultés financières (28 M€ de pertes pour l’exercice 2011-2012, clos au 30 juin) sont synonymes de ventes. Encore et toujours.

Après avoir vu partir l’été dernier Hugo Lloris à Tottenham (10 M€ + 5 M€ en bonus), Kim Källström au Spartak Moscou (3 M€), Aly Cissokho à Valence (6 M€) ou encore Cris à Galatasaray (libre), les supporters lyonnais peuvent se préparer à d’autres adieux. Car l’objectif de l’OL est de revenir à l’équilibre pour l’exercice 2013-2014. « Il est prévu de céder trois joueurs, deux au mercato d'hiver et un autre au mercato d'été, pour 30 M€, a expliqué Jean-Michel Aulas ce mercredi en marge de la présentation du bilan financier d’OL Groupe. Ce qui fera d'autant baisser l'actif joueur et la masse salariale. Pour certains, les négociations sont bien avancées, mais elles n'ont pu se conclure avant la fin du dernier marché. »

Aulas : « Générer des joueurs plus jeunes, moins chers et performants »

Une annonce qui semble concerner en premier lieu Michel Bastos et Bafétimbi Gomis. Le très cher Yoann Gourcuff est également susceptible de faire ses valises. « S’il revient au plus haut niveau, qu'il a des sollicitations et qu’il souhaite partir, il pourrait alors faire l’objet d’un transfert », a d’ailleurs indiqué le président de l’OL à Lyon Capitale, tout en assurant que Lisandro est « indispensable » et qu’Anthony Réveillère (en fin de contrat) « fait partie des joueurs qui peuvent également partir en juin 2013 ». De nouveaux départs dont devra s’accommoder Rémi Garde, qui a réussi à placer l’OL à la 3e place de Ligue 1 après 9 journées, à un point du PSG et de l’OM.

« Il y a une recherche d’optimum entre baisser la masse salariale et garder la performance de l’équipe, parce que le cœur d’activité, c’est quand même de gagner des matchs, a rappelé Jean-Michel Aulas sur BFM Business. Nous avons une académie qui fabrique les joueurs de demain. Toute l’alchimie, c’est de générer des joueurs qui sont sans cesse plus jeunes, moins chers et performants. Les jeunes joueurs de l’OL sont aujourd’hui les meilleurs de leur génération. Ce sont eux qui vont prendre la suite des stars qui ont été valorisées. » Jusqu’à l’entrée dans son nouveau stade en 2015-2016, l’OL ressemblera davantage à l’Athletic Bilbao qu’au Bayern…

LP