RMC Sport

Paris assure l’essentiel

-

- - -

Le PSG a fait match nul (2-2) sur la pelouse du BATE Borisov, ce jeudi en 16e de finale aller de la Ligue Europa. Après avoir égalisé dans les dernières minutes, les joueurs d’Antoine Kombouaré repartent de Biélorussie avec un résultat positif.

Ce déplacement en Biélorussie avait tout d’un piège. Et Paris a su le contourner. De justesse, sans être vraiment brillant. Mais l’essentiel n’était pas là. Sur un terrain gelé et dans une ambiance glaciale (-17 degrés au coup d’envoi), les joueurs de la capitale, col roulés, gants et collants, ont fait le boulot face au BATE Borisov. Après avoir été menés deux fois au score, ils ont arraché un précieux match nul (2-2) grâce à une tête de Peguy Luyindula à deux minutes de la fin du match. « C’est un bon résultat, se félicite Zoumana Camara, aligné en défense centrale. On a réussi à revenir deux fois au score et ce n’était pas évident car le match se déroulait dans des conditions extrêmes. »

Tellement extrêmes que certains journalistes locaux s’étaient résignés à suivre la rencontre de chez eux. Seule une poignée d’irréductibles ont osé braver le froid insoutenable. Autant dire que l’ambiance était digne d’un huis clos dans le vétuste stade de Minsk. Ce qui n’a pas empêché les quintuples champions de Biélorussie d’afficher un visage conquérant. Au point de reprendre l’avantage en fin de rencontre (81e) après que Mevlut Erding (30e) ait répondu à Renan Bressan (16e). Et d’être même à deux doigts d’inscrire un troisième but quelques minutes plus tard…

Kombouaré : « On a préservé nos chances »

Mais le PSG s’est rappelé qu’il avait un mental cette saison. Un mental qui lui permet de rentrer avec un résultat positif dans les valises. « On a préservé nos chances, c’était notre objectif, savoure Antoine Kombouaré. Il faisait très froid et le terrain était très compliqué derniers matches (à Rennes et contre Lens en championnat, ndlr). On en met deux à l'extérieur face à une belle équipe. C'est bien mais le chemin est encore long. » Long et copieux.

Les partenaires de Nenê vont désormais enchainer sept matches en un mois. A commencer par un périlleux déplacement à Nice dimanche (17h) lors de la 24e journée de Ligue 1. « On a peu de temps pour se préparer et il faut mettre l'accent sur la récupération », souligne Kombouaré. Pour valider son ticket pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa, Paris devra également confirmer contre le BATE, dès jeudi prochain (21h05) au Parc des Princes. « Il faudra finir le travail à la maison. 2-2, c’est négociable, estime Luyindula. En attendant, on est contents de rentrer chez nous ! » Pour vite se mettre au chaud.

Alexandre Jaquin avec Loïc Briley