RMC Sport

Salzbourg-OM: Germain, le soir idéal pour se relancer

En l'absence de Konstantinos Mitroglou, blessé, Valère Germain a des chances de débuter à la pointe de l'attaque de l'OM ce jeudi soir, pour la demi-finale retour de Ligue Europa contre Salzbourg (21h05). En difficulté ces dernières semaines, l'ancien Monégasque a une occasion en or de se relancer.

Une longue période de doute

Il n'était pas le "grand attaquant" tant espéré, mais Valère Germain est arrivé à l'OM avec une solide réputation derrière lui et deux saisons consécutives à dix buts ou plus en L1. Mais la première année marseillaise de l'ancien Monégasque ne tourne pas comme prévu. Il a attendu la 17e journée avant de marquer le premier de ses sept buts en championnat, et sur les deux derniers mois, il n'a trouvé qu'une fois le chemin des filets, toutes compétitions confondues. Une trajectoire opposée à celle de Konstantinos Mitroglou, dont Germain tâchera de faire oublier l'absence ce jeudi soir.

Des stats toujours très honorables

Malgré cette période difficile et cette impression de saison moyenne, Germain, qui a toujours le soutien du Vélodrome, affiche un bilan très correct puisqu'il est le troisième joueur marseillais le plus décisif, avec 16 buts et 5 passes décisives, derrière Florian Thauvin et Dimitri Payet. "J'aimerais être un peu plus en lumière et marquer un peu plus de buts, mais souvent je fais des appels qui servent à mes coéquipiers, soulignait-il avant la demi-finale aller contre Salzbourg. Chacun son style de jeu, chacun son talent. Moi, mon talent, c'est de jouer collectif, de penser collectif."

Une tactique qui pourrait lui convenir

Avec une avance de deux buts à l'aller, l'OM pourrait présenter un visage différent ce jeudi à Salzbourg. Rudi Garcia pourrait opter pour un 5-4-1 dans lequel la pointe de l'attaque serait dévolue à Germain ou Clinton Njie, voire Lucas Ocampos. Si les deux derniers apporteraient plus de vitesse, Germain a aussi des qualités pour s'épanouir dans ce système. Mobile (plus que Mitroglou) et altruiste, il pourrait être trouvé assez facilement par ses partenaires lors des sorties de balle. Son sens du placement et la qualité de ses appels pourraient aussi être utiles pour des Marseillais qui pourraient évoluer en contre-attaques. Quant à sa supposée préférence pour une attaque à deux éléments, Germain avait déclaré sur RMC qu'il s'agissait d'une "idée reçue". C'est sans doute le moment idéal pour le démontrer.

A lire aussi >> Salzbourg-OM: la compo possible de Marseille avec une défense à cinq

Alexandre Alain Rédacteur