RMC Sport

EXCLU / OM-OL - Aulas : "Des dirigeants de Marseille portent une responsabilité incroyable"

-

- - AFP

Interrogé par BFM TV, Jean-Michel Aulas a manifesté son irritation après les incidents lors de Marseille-Lyon (1-1). Le président de l’OL espère que la LFP se montrera ferme à l’égard du club phocéen.

Le monde du football réagit après les incidents, êtes-vous satisfait ?

Personne ne peut être satisfait de ce qu’il s’est passé. Ce qu’il convient, c’est de prendre des mesures pour que ça ne se renouvelle pas. Et comme le stade Vélodrome est récidiviste en la matière, je pense que des mesures s’imposent. J’espère que les gens qui auront à prendre ces mesures seront aussi durs avec l’OM, qu’ils l’ont été avec Bastia ces derniers temps.

Des joueurs avaient peur à la fin du match…

Il y a de ma part un sentiment de honte. Je pense qu’une mauvaise image a été donnée du football. Ce match a été mal ou trop bien préparé. Des dirigeants de Marseille portent une responsabilité incroyable, dans l’organisation d’un match au cours duquel on a vu des bouteilles en verre et des fumigènes percuter des joueurs. Et des affiches anti-Valbuena, ainsi qu’un pendu qui est resté tout le match.

En tant que président, envisagez-vous de donner des suites à ce geste ?

C’est à double tranchant. Si les responsables de la sécurité de Marseille n’ont pas enlevé ce pendu, c’est la preuve que des choses ne sont pas maitrisables dans cette organisation. Aller porter plainte sur quelque chose qui pourrait directement retomber sur l’intégrité du club ou de Mathieu Valbuena… On ne gère pas dans la crainte, mais avec raison. On souhaite que la Ligue prenne les décisions qu’elle a à prendre.

Vous avez qualifié Vincent Labrune, président de l'OM, de « guignol »…

Je lui ai dit qu’il avait une attitude de guignol. A Lyon, un guignol est quelqu’un qui a une attitude incompréhensible, qui n’est pas raisonnable. J’ai expliqué à Labrune qu’il fallait qu’il cesse car un joueur ça lui retomberait dessus ou sur son club.

la rédaction