RMC Sport

FC Versailles: le club maintient son entraîneur visé par une enquête judiciaire

Entraîneur du FC Versailles visé par une enquête pour atteinte à l'intimité de la vie privée et enregistrement d'image pornographique d'un mineur, Youssef Chibhi est maintenu à son poste. Le club l'a confirmé dans un communiqué.

Un enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "enregistrement d'image pornographique d'un mineur de 15 ans" vise actuellement l'entraîneur de Versailles Youssef Chibhi, selon Le Parisien. L'entraîneur du club versaillais aurait été entendu fin juin en garde à vue. Une femme, recrutée pour garder son chat, l’accuserait d’avoir dissimulé une caméra dans son logement de Clichy (Hauts-de-Seine).

"Nous serons très vigilants au fur et à mesure des informations qui pourraient être communiquées par les autorités compétentes et à d’éventuelles poursuites par la justice", a réagi le FC Versailles dans un communiqué diffusé ce mercredi. "Le club adaptera son attitude avec calme et tout le recul nécessaire en fonction de l’évolution éventuelle des faits", ajoute le club des Yvelines.

Le club fait valoir la présomption d'innocence

"À ce stade, notre salarié souhaite se défendre et réfute la teneur de cet article. Il est bien sûr présumé innocent et nous n’entendons donc pas nous substituer à la justice dans son exercice", assure le club de Versailles. Yousef Chibhi, qui n'est pour l'heure pas mis en examen, est donc maintenu à son poste.

"Il est important de ne pas mélanger la gravité de ces soupçons avec l’exercice des fonctions de Youssef Chibhi qui, sur le volet professionnel, assume son rôle avec un sérieux et un engagement sans faille pour notre club", conclut le communiqué.

P.B