RMC Sport

Présidentielle américaine: "Historique et incroyable", Rapinoe célèbre l'élection de Kamala Harris

La footballeuse et championne du monde américaine Megan Rapinoe, très engagée politiquement, a célébré l'élection de Kamala Harris à la vice-présidence des États-Unis. Pour la star de 34 ans, la victoire de la colistière de Joe Biden est "historique" pour le pays et, en particulier, les minorités.

Annoncée après plusieurs jours de dépouillement, la victoire à l'élection présidentielle américaine de Joe Biden est aussi celle de sa colistière Kamala Harris. Pour la première fois dans l'histoire des États-Unis, une femme, noire et d'origine asiatique, accède à la vice-présidence. Une nouvelle qui a grandement réjoui la footballeuse américaine Megan Rapinoe, particulièrement engagée pour la défense des droits des femmes et des minorités.

"Je ne peux pas sous-estimer à quel point c'est historique et incroyable pour Kamala Harris, pour les femmes noires et sud-asiatiques partout, et pour l'Amérique. Ne regardons jamais en arrière, jamais", a tweeté la championne du monde de 34 ans, avant de dire "merci" aux femmes noires.

"Des gens n'ont pas idée à quel point cela compte pour plein de monde. Pour les femmes, les LGBTQ+, les personnes de couleur, les immigrés, les musulmans, les Amérindiens, et aussi pour tous les autres", a aussi posté la Ballon d'or 2019 dans sa story Instagram. Elle a également publié un selfie montrant sa joie de voir Donald Trump ne pas être reconduit pour un second mandat.

La victoire démocrate fêtée par de nombreux sportifs

Kamala Harris, sénatrice de 56 ans, avait été choisie comme colistière de Joe Biden en août. Une nomination qui avait été immédiatement applaudie par Megan Rapinoe, pourfendeuse de la politique menée par Donald Trump, qu'elle qualifie de "nationaliste blanc".

D'autres sportifs, comme LeBron James et Alex Morgan, coéquipière de Megan Rapinoe en sélection américaine, ont aussi exprimé leur satisfaction. "Historique!", a ainsi écrit la multiple championne de gymnastique Simone Biles.

JA