RMC Sport

Fifa: poursuivi en justice, Infantino vante son combat "contre la corruption"

Gianni Infantino a ouvert le 70e Congrès de la Fifa ce vendredi en livrant un discours élogieux à propos de "la nouvelle Fifa", "à mille lieues de l'ancienne". Le dirigeant, qui fait l'objet d'une procédure judiciaire en Suisse, estime quand même avoir restauré l'intégrité de la fédération internationale.

"Plus jamais nous n'aurons de corruption dans le football. (...) Nous l'avons exclue et nous ne la laisserons pas revenir": c'est avec ces mots forts que Gianni Infantino a ouvert le 70e Congrès de la Fifa ce vendredi. Un congrès qui s'est tenu en visioconférence, pandémie de coronavirus oblige. Et dans son allocution aux délégués représentant les 211 fédérations membres de la Fifa, l'Italo-Suisse n'a pas occulté son actualité judiciaire.

Il justifie ses rencontres avec le procureur général helvétique

Le 30 juillet, une procédure a été ouverte en Suisse à son encontre. La justice s'intéresse à trois rencontres secrètes entre Gianni Infantino et l'ex-procureur général helvétique. Ce dernier était chargé d'instruire une série d'enquêtes visant principalement d'anciens responsables de la Fifa.

Attaquant les précédents dirigeants de la Fifa - dont son précédesseur Sepp Blatter - soupçonnés de corruption, Gianni Infantino s'est justifié: "Ce sont des rencontres qui voulaient tendre à montrer que la nouvelle Fifa était à mille lieues de l'ancienne" qui était "victime de fonctionnaires corrompus". "Pourquoi donc ai-je rencontré le procureur général ? Parce que c'était mon obligation (...) Je voulais libérer la Fifa des ombres du passé et je veux toujours le faire", a-t-il ajouté.

NB avec AFP