RMC Sport

Fin de l'audition pour Valbuena... désormais prêt à jouer ce soir ?

-

- - AFP

Après 2h30 d'audition, le milieu de terrain de l'OL, Mathieu Valbuena, a quitté le Tribunal de Grande Instance de Versailles, où il était interrogé par la juge d’instruction chargée de l’affaire du chantage présumé à la sextape. Son avocat assure qu'il est en mesure de jouer à Nice, ce vendredi (20h30).

Arrivé ce vendredi matin vers 10h pour être entendu par la juge d'instruction Nathalie Boutard, dans l'affaire de chantage présumé à la sextape, Mathieu Valbuena a quitté le Tribunal de Grande Instance de Versailles aux alentours de 12h45.

Durant 2h30 environ, le milieu offensif des Bleus et de l’OL, a notamment été interrogé sur le rôle de Karim Benzema, mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » et « participation à une association de malfaiteurs ».

Me Domat : "Des questions pas uniquement sur Benzema"

"Il était très posé, très serein, il a répondu en toute sincérité, a déclaré son avocat, Me Didier Domat. Les questions portaient aussi bien sur l’origine de l’affaire, le dépôt de plainte, les autres personnes mises en cause mais pas uniquement sur M.Benzema. Valbuena tient à rappeler néanmoins que dans cette affaire, il est victime. Il n’a nullement eu la volonté de nuire ou de porter atteinte à l’équipe de France ou au football français. il n’a fait qu’user de son droit de citoyen de combattre un fait délictueux dont il était victime et cette qualité de victime aujourd’hui semble être parfois ignorée par un certain nombre de personnes. »

Me Domat : " Dans un état psychologique qui lui permet de jouer ce soir "

L’Olympique Lyonnais a affrété un avion pour que le joueur de 31 ans puisse rallier la Côte d’Azur, où le club rhodanien défiera l’OGC Nice, ce vendredi en ouverture de la 14e journée de Ligue 1. «A priori tout a été mis en œuvre par son club pour qu’il puisse disputer le match ce soir, estime Domat. Il est dans un état psychologique qui lui permet d’assurer le match de ce soir si l’entraineur y consent. »

MF