RMC Sport

FFF: élections terminées dans les districts et les ligues

Les élections des présidents de districts et de ligues sont désormais terminées en métropole. Il n'y avait pas de suspense en Auvergne-Rhône-Alpes, alors qu'une demi-surprise a eu lieu en Occitanie.

En attendant l'élection du président de la Fédération française de football, qui aura lieu le 13 mars prochain, le football amateur en a fini avec ses élections dans les territoires. Il ne restait plus que deux ligues régionales concernées par le renouvellement, l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie. Une formalité pour la ligue Auvergne-Rhône-Alpes avec la réélection, dans un fauteuil, pour la seule liste en lice conduite par le sortant Pascal Parent. Avec 95% des voix pour ce fidèle de Noël Le Graët, membre du Comex de la FFF depuis 2016, où il avait été installé comme colistier en tant que président du district du Rhône à l’époque.

Peu de femmes à la tête des ligues

Il y a eu une demi-surprise, en revanche, en Occitanie où le sortant Jean-Claude Couailles avait en face de lui un de ses membres du conseil de ligue en la personne d’Arnaud Dalla Pria, soutenu par une majorité de présidents de districts. Une région compliquée depuis le redécoupage régional avec l’ex-Midi-Pyrénées et l’ex-Languedoc-Roussillon. Arnaud Dalla Pria a confirmé les dernières projections en étant élu à la présidence avec 53,66% soit 690 voix d’écart seulement. Le challenge de ce jeune nouveau président de la Ligue Occitanie sera de réussir à unir les deux anciennes ligues.

Sur les treize ligues régionales en métropole, aucune n’est dirigée par une femme et seulement trois ont changé de main. Il s’agit des Hauts-de-France où le sortant Bruno Brongniard - proche de Noël Le Graët - a été battu par Cédric Bettremieux, des Pays de la Loire avec Didier Esor élu à la place de Gérard Loison et donc l’Occitanie dont les élections avaient lieu ce samedi. Dans les districts, le changement a été beaucoup plus important. Sur les 90 au total, 36 nouveaux présidents ont été élus dont une femme en Artois avec Evelyne Baudoin. Deux autres ont été réélues: Françoise Vallet dans la Nièvre et Pierrette Barrot en Charente-Maritime.

Le président de la ligue de Paris Île-de-France dans l'attente

Il faut ajouter la création du district parisien avec l’élection de Philippe Surmon. Tous ces représentants des territoires (Ligues et Districts) vont être sollicités dans les prochains jours, certains l’ont déjà été, par les candidats à la présidence de la fédération pour participer aux parrainages et à la constitution des listes de Noël Le Graët, Frédéric Thiriez, Michel Moulin voire deJean-Pierre Mapolin, les quatre candidats officiellement déclarés. En attendant de connaître la position de Jamel Sandjak, sollicité par Noël Le Graët et Frédéric Thiriez pour être présent sur leur liste en tant que président de la puissante ligue de Paris Île-de-France.

Mais Sandjak continue de beaucoup consulter depuis plusieurs jours et attendait l’élection en Occitanie pour, peut-être, se lancer dans la bataille avec une liste 100% football amateur. Un projet qui séduit dans les régions mais qui est loin d’être simple à mettre en place en sachant que les professionnels représentent 37% des voix pour les élections à la FFF.

JRe