RMC Sport

Foot amateur: le gros coup de frein du ministère des Sports sur une éventuelle reprise

Le ministère des Sports a fait savoir à France Télévisions que les championnats de National 2 et de D2 féminine "ne pourront pas reprendre dans l’immédiat". Un accord existait pourtant avec la FFF, mais la détérioration du contexte sanitaire lié au Covid-19 change à nouveau la donne.

La saison blanche se profile un peu plus. Joint par France Télévisions, le ministère des Sports a fait passer un message très clair aux équipes de National 2 (la quatrième division) et de D2 féminine. Ces championnats amateurs et semi-amateurs "ne pourront pas reprendre dans l’immédiat". Un accord avait pourtant été trouvé avec la Fédération française de football pour permettre à ces deux divisions de retrouver rapidement la compétition. A l’arrêt depuis près de cinq mois, le National 2 était censé repartir le 13 mars. La date avait été fixée au 18 avril pour la deuxième division féminine. Mais la détérioration du contexte sanitaire lié au Covid-19 ne permet plus de tenir un tel calendrier.

>> Le sport face au coronavirus, les infos en direct

Alors que l’exécutif vient de replacer plusieurs zones du pays en confinement le week-end, et que d’autres pourraient suivre dans les prochains jours, l’élite du football amateur va devoir patienter. "Dans le contexte du moment, où vingt départements sont sous une vigilance extrême et que le gouvernement fait tout pour repousser un confinement, il est malheureusement impossible d’envisager aujourd’hui une reprise des divisions amateures ou semi-professionnelles", explique le ministère des Sports, dirigé par Roxana Maracineanu, en précisant que l’ancien nageuse "travaille actuellement à un plan par étapes pour donner des perspectives de reprise progressive au monde sportif".

Le Graët s’attend à un arrêt de la saison pour les amateurs

En revanche, la Coupe de France, dont les 16es de finale vont débuter dès ce vendredi, est maintenue en raison de la participation des clubs de Ligue 1 et Ligue 2. "Au titre de la continuité professionnelle puisque cette compétition hybride mixe des clubs amateurs et des clubs professionnels", précise le ministère des Sports.

Des annonces qui viennent appuyer les propos tenus la veille par Noël Le Graët au micro de RMC Sport. En visite à la Ligue de Paris dans le cadre de sa campagne de réélection à la tête de la FFF, dont l’élection aura lieu le 13 mars, le patron du foot français s’est montré assez pessimiste. "Ça va être extrêmement difficile de reprendre les compétitions parce qu'il semblerait qu'une circulaire nous demande de ne pas jouer au football pendant un mois, a-t-il confié. La date du 20 mars va être dépassée par la décision ministérielle à première vue. Je n'ai pas encore vu le texte mais je l'ai eu (le ministère des Sports, ndlr) au téléphone. De part le virus qui se développe dans la région parisienne et dans d'autres régions, je pense que le ministère va demander à ce qu'on arrête le football".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport