RMC Sport

Foot : Ce qu'il faut savoir avant le derby Milan AC - Inter Milan

Antonio Cassano

Antonio Cassano - -

Antonio Cassano retrouve ses anciennes couleurs, Philippe Mexès va-t-il retrouver une place de titulaire ? Tout, tout, tout sur le derby de Milan.

Même s'il ne constitue pas un sommet de la Serie A au niveau du classement,le derby milanais reste un match mythique du football européen. Bfmtv.com vous aide à y voir plus clair avant le coup d'envoi dimanche à 20h45.

1. Le début de saison

Le Milan AC est à la peine. Depuis le début du Calcio on ne compte plus les messages délivrés par l’influent administrateur délégué du club lombard, Adriano Galliani, pour réaffirmer son soutien à l’entraîneur Massimiliano Allegri. Mais les chiffres ne trompent pas, l’AC Milan pointe à une triste 11ème place avec déjà trois défaites en championnat.

A l’inverse, l’Inter Milan, après un début de saison compliqué dans la lignée de celle passée a su enclencher la marche avant et atteindre la 3e place. Les Nerazurri restent sur deux victoires et effacent doucement la défaite, face à la Roma, concédée à San Siro. Pour autant, dans le derby de Milan, le classement n’a que peu d’importance.

2. Où sont les stars ?

"Le PSG est forcément plus fort que le Milan AC puisque le club a vendu ses deux meilleurs joueurs [lui-même Zlatan Ibrahimovic et Thiago Sila, NDLR]." Le Suédois Ibrahimovic n’a pas été par quatre chemins au moment de comparer son ancien et son nouveau club.

Orphelins de leur buteur et de leur taulier, le Milan AC lutte à trouver une star dans un effectif délesté en outre de l’historique Gennaro Gattuso. S’il reste bien les Brésiliens Pato et Robinho, ceux-ci sont bien trop irréguliers, reste donc à parier sur l’Italo-égyptien Stephan El Shaarawy auteur d’un début d’exercice prometteur.

Dans le camp d'en face, à l'Inter, l’Argentin Javier Zanetti fait toujours figure d’exemple quand les supporters attendent énormément du buteur Antonio Cassano, transféré cet été de …l’AC Milan.

3. L'atmosphère du derby

Antonio Cassano, "un joueur de classe mondial" dixit son nouveau capitaine Zanetti, justement. Son transfert fut l’un des événements de l'été dans une Italie qui a dû s’habituer à voir filer à l’étranger ses meilleurs éléments. Et l’occasion d’un mini feuilleton entre Adriano Galliani et l’attaquant international.

"On s’est foutu de ma gueule à Milan, raconte Cassano.[…] Quelqu’un au-dessus dont je ne citerai même pas le nom. Il promettait, il promettait, il promettait, mais ce n’était que du vent." "Il", c’est évidemment l’administrateur délégué du club lombard.

Pas vachard Galliani s’est contenté de jouer la vierge effarouchée : "C’est la première fois qu’un joueur me dit ça." Et si Cassano le répétait dimanche avec un but, le message passerait-il mieux ?

4. Les Français

Terminée l’époque de Youri Djorkaeff, de Patrick Viera ou d’Olivier Dacourt. Dans le vestiaire de l’Inter Milan, il n’y a plus aucun Français. Dans le même temps, si l’AC Milan en compte trois dans ses rangs, ils ne foulent pas la pelouse de manière régulière.

Philippe Mexès lutte pour revenir à son meilleur niveau et Mathieu Flamini ne s’est jamais imposé depuis son arrivée en provenance d’Arsenal à l’été 2008. Quant au petit dernier, le jeune prodige formé à Caen, M’Baye Niang, il demeure encore un peu tendre pour espérer prendre part à la rencontre... et doit régler ses problèmes avec les carabinieri !

5. Insolite : derby mythique cherche spectateurs désespérément

55.000 billets vendus sur 80.000 possibles. Incroyable pour une partie de cette ampleur, mais vrai. Afin de remplir le stade San Siro, Adriano Galliani a même été contraint de passer une annonce dans la Gazzetta Dello Sport : "Pour la première fois depuis 26 ans la vente des billets pour le derby avance au ralenti."

Insuffisant semble-t-il puisque la direction milanaise a eu recours à Massimo Ambrosini dans le cadre d’une vidéo de promotion sur son site : " Achetez votre billet que nous allions tous ensemble au stade et remportions ce match béni". Ainsi soit-il.

L'an passé, le derby s'était conclu par un score de 4 à 2 en faveur de l'Inter Milan

Samuel Auffray