RMC Sport

Football Leaks: ces drôles de clauses dans les contrats de joueurs de l'OL

A partir de documents issus des Football Leaks, Mediacités a listé quelques étonnantes clauses dans les contrats des joueurs de l'Olympique Lyonnais.

Le média d'investigation en ligne Mediacités, en collaboration avec Mediapart, a examiné de nombreux documents issus des Football Leaks concernant l'Olympique Lyonnais. Et il a découvert des clauses plutôt surprenantes dans les contrats de quelques joueurs rhodaniens.

Outre les "classiques" primes d'éthique et les billets d'avion payés par le club pour que les joueurs étrangers aillent voir leurs familles, certains éléments ont ainsi négocié des jackpots sur mesure.

Comme le souligne l'Equipe, le Burkinabè Bertrand Traoré a par exemple vu son salaire passer de 270.000 euros à 320.000 euros par mois la saison dernière lorsqu'il a atteint la barre... des 18 buts. Une clause qui pourrait encore lui permettre de faire grimper ses revenus à 350.000 euros mensuels si jamais il marque à 20 reprises durant l'exercice en cours. L'attaquant en est à la moitié. Il sera donc intéressant d'observer son comportement en fin de saison s'il se rapproche de cette marque.

Kenny Tete, des primes pour rester, et un intéressement en cas de départ

Le défenseur Marçal, lui, est passé à côté des 350.000 euros correspondant à sa prime de participation à la Ligue des champions. Pour la toucher, il devait jouer 25 matchs toutes compétitions confondues dans la saison, mais n'en a disputé... que 24. Un hasard?

Mais c'est peut-être le cas de Kenny Tete le plus étonnant. Le latéral droit néerlandais, bien qu'il soit la plupart du temps remplaçant, a touché deux primes exceptionnelles d'un million d'euros les 31 juillet 2017 et 31 juillet 2018, juste parce qu'il était toujours présent dans l'effectif. Et il bénéficiera aussi d'un intéressement personnel sur son futur transfert, qui pourrait atteindre les 8 millions d'euros si jamais il était vendu plus de 40 millions d'euros par l'OL.

RMC Sport