RMC Sport

Govou dérape de nouveau

Sidney Govou épinglé pour ses sorties nocturnes répétées

Sidney Govou épinglé pour ses sorties nocturnes répétées - -

L’ex-Lyonnais a été pris en flagrant délit de sortie nocturne le week-end dernier. Le Panathinaïkos pourrait lui infliger une amende de 50 000 euros. La liste de ses frasques s’allonge…

Sidney Govou est décidément incorrigible. L’attaquant du Panathinaïkos pourrait se voir infliger une amende de 50 000 euros par ses dirigeants. Sa faute : une énième sortie nocturne et alcoolisée. Soucieux de se racheter une crédibilité en Grèce après un Mondial loupé avec les Bleus, l'ex-artificier lyonnais (49 buts en 11 saisons) semble retomber dans ses travers.
Et pourtant, plutôt convainquant avec le Pana depuis le début de la saison (un but en Ligue des Champions), le natif du Puy-en-Velay bénéficiait jusque-là des faveurs et de la protection du tout-puissant président athénien, Nikos Patéras. Las de couvrir les virées nocturnes à répétition de son poulain, le patron du Pana vient finalement de sommer sa recrue de s’excuser par écrit. Même Djibril Cissé s’en est expliqué avec lui...

Il doit faire des excuses écrites

Il faut dire que l’ex Lyonnais n’en est pas à sa première frasque. Souvent pointé du doigt pour son goût (trop) prononcé pour la consommation d'alcool, Sidney Govou s'était déjà attiré les foudres des dirigeants lyonnais, il y a tout juste un an. Aperçu ivre par plusieurs personnes proches du club rhodanien au village du tournoi de tennis de Lyon en octobre 2009, l'ex-international avait dû renoncer au brassard de capitaine face à Saint-Étienne le week-end suivant au profit de Cris.
Également adepte des grosses cylindrées, Govou avait été contrôlé, fin 2008, au volant de son bolide pour conduite en état d'ébriété. Son taux d'alcoolémie affichait un affolant 2,6g par litre de sang bien supérieur au 0,4 g autorisé... Placé en garde à vue dans la foulée, il s'était vu retirer son permis avant de présenter une nouvelle fois ses excuses à ses dirigeants.
Cette fois, l’affaire pourrait lui coûter cher.

Farouk Doukhi (avec LC)