RMC Sport

Govou fait craquer le Pana

Sidney Govou va devoir encore une fois s'expliquer

Sidney Govou va devoir encore une fois s'expliquer - -

Pour la seconde fois en moins d’un mois, le joueur français va devoir s’expliquer devant la direction du Panathinaikos sur ses agissements extra-sportifs. Le mauvais rendement du joueur sur le terrain n’arrange pas son cas. Enquête.

L’attaquant français du « Pana » va une nouvelle fois devoir rendre des comptes. Sidney Govou est attendu ce vendredi après une nouvelle sortie nocturne samedi dernier et un entraînement, le lendemain, auquel il n’a pas participé au motif qu’il ne se sentait pas apte. « Le joueur a enfreint le règlement interne du club qui interdit aux joueurs de sortir la veille d’un entraînement et il devra s’expliquer sur son absence dimanche du centre d’entrainement », nous a expliqué la direction de la communication du Panathinaikos. « La procédure est en cours, je ne peux pas entrer dans les détails, mais je peux vous confirmer que le joueur va devoir s’expliquer et que son manager sera présent à Athènes », glisse un dirigeant athénien.

Cette affaire intervient moins d’un mois après que l’ancien Lyonnais ait été sanctionné par le club pour ses sorties répétées dans des bars de la capitale grecque. Le 19 octobre, le club avait infligé une amende de 50 000 euros, après une entrevue entre Govou et le président Pateras. Samedi soir le joueur a donc remis ça. Au club, on commence à perdre patience. D’autant que les performances de l’ancien international lyonnais ne sont pas à la hauteur de l’investissement consenti pour le faire venir de l’OL (un contrat de trois ans, avec un salaire annuel net d’1,5 M€). Profitant des blessures de Leto et Ninis, l’ex-coach du Panathinaikos Nikos Nioplias (démit en début de semaine) l’avait dernièrement titularisé. Sans succès. Contre l’Olympiakos et Atromitos, Govou a été remplacé à la mi-temps, contre Larissa, à la 57e…

Dimanche à Gerland aux côtés de Boumsong

Le soir du nul à Larissa (1-1, but de Cissé), le joueur est allé fêter le résultat dans les quartiers branchés de la capitale. Le lendemain, après avoir abandonné ses coéquipiers à leur séance de décrassage au centre d’entraînement de Peania, Govou prenait l’avion pour la France. Le soir, il assistait aux côtés de Jean-Alain Boumsong, son coéquipier du Pana, à Lyon-Nice (1-0) à Gerland. A 31 ans, l’attaquant n’a pas convaincu son nouvel employeur et ne se présente pas sous son meilleur jour en dehors du terrain. Selon un membre de son entourage, « la direction et le joueur devraient trouver un terrain d’entente ». Jusqu'à quand ? Le mercato d’hiver approche…

Louis Chenaille