RMC Sport

Juventus-Inter: Agnelli aurait insulté Conte

La demi-finale retour de la Coupe d'Italie entre la Juventus et l'Inter Milan (0-0) s'est conclue dans une ambiance très tendue entre Andrea Agnelli, président piémontais, et Antonio Conte, entraîneur lombard.

La Juventus s'est qualifiée pour la finale de la Coupe d'Italie grâce à son match nul face à l'Inter Milan (0-0), une semaine après sa victoire à Milan (1-2) à l'aller. A défaut de buts sur le terrain, les actions chaudes ont migré vers les bancs de touche et les tribunes du Juventus Stadium. Plusieurs moments de tension ont émergé entre le staff milanais et les dirigeants turinois situés juste derrière.

Au moment de rejoindre les vestiaires à la mi-temps, Antonio Conte a ainsi été pris en train d'adresser un doigt d'honneur en direction des personnes situées dans les tribunes. Selon la presse italienne, l'entraîneur aurait agi de la sorte en réaction à des propos insultants émanant des travées du stade, où avait pris place Andrea Agnelli, président du club. En descendant les marches à l'issue de la rencontre, le dirigeant a été surpris en train de proférer des termes injurieux en direction de l'entraîneur de l'Inter. "Mets-le toi dans le c..., conn...!", aurait-il lâché en référence au doigt d'honneur de Conte.

Conte surpris en train d'adresser un doigt d'honneur vers les tribunes
Conte surpris en train d'adresser un doigt d'honneur vers les tribunes © DR
Andrea Agnelli vocifère en direction du banc de l'Inter Milan
Andrea Agnelli vocifère en direction du banc de l'Inter Milan © DR

Les deux hommes ont pourtant récemment collaboré ensemble. Antonio Conte, ancien milieu emblématique de la Vieille Dame (1991-2004) en est ensuite devenu l'entraîneur pendant trois ans (2011-2014), mais l'aventure s'était mal terminée. Conte, qui avait pris les rênes de la sélection italienne par la suite (2014-2016), avait reproché le manque de moyens mis à sa disposition pour tenter de remporter la Ligue des champions. Un an plus tard, son successeur Massimiliano Allegri avait atteint la finale de la compétition avec la même ossature que celle de Conte.

A l'issue de la rencontre, Conte a dénoncé un manque de respect des dirigeants piémontais. "Des sources de la Juve parlent d'une altercation dans les gradins à la fin du match", l'a interrogé un journaliste. "Les sources de la Juve devraient dire la vérité et je crois que le quatrième arbitre doit rapporter ce qui s'est passé tout au long du match, peste-t-il. Il faudrait plus de sportivité et de respect pour ceux qui travaillent."

Nicolas Couet Rédacteur