RMC Sport

L'Ajax veut rompre le contrat d'un joueur à cause de ses liens avec la mafia

Selon De Telegraaf, l'Ajax voudrait se débarrasser de Mohamad Ihattaren, un jeune milieu offensif néerlandais prêté par la Juventus. La raison invoquée ? Le joueur entretiendrait des liens avec la mafia.

Selon Valentijn Driessen, journaliste au Telegraaf, l'Ajax se préparerait à dire au revoir à Mohamed Ihattaren. Le milieu offensif de vingt ans est actuellement prêté par la Juventus, mais en raison des menaces et des intimidations du monde criminel, son séjour à Amsterdam pourrait être écourté.

Des liens avec une mafia évoqués

Il y a une semaine, Mohamed Ihattaren avait rompu le silence sur les réseaux sociaux, afin de démentir les informations du quotidien néerlandais selon lesquelles le joueur aurait été sérieusement menacé par un groupe criminel en raison d'une liaison qui déplairait à son entourage. Ce lundi, le même journal fait état de liens étroits entre le footballeur et le groupe criminel.

De Telgraaf rapporte qu'un criminel connu de l'affaire Marengo, et lié à la Mocro Maffia, serait arrivé au procès dans une voiture appartenant à Ihattaren. Voiture qui a ensuite été incendiée. L'affaire Marengo est une procédure judiciaire qui enquête sur 17 suspects pour leur implication dans des crimes d'assassinat, des tentatives ou des préparatifs d'exécution. La plupart des personnes faisant l'objet d'une enquête appartiennent à la Mocro Maffia, un groupe criminel d'origine marocaine opérant aux Pays-Bas et en Belgique.

Un début de saison compliqué, l'Ajax veut s'en séparer

John Van den Heuvel, ancien policier et journaliste spécialisé dans les affaires criminelles pour De Telegraaf, explique: "Il est très proche des personnes impliquées dans le crime. Cela ne signifie pas qu'il commet lui-même des actes criminels, mais la frontière est très mince." Le même journaliste révèle que des policiers auraient observé que des personnes ayant des antécédents criminels se trouveraient dans le voisinage d'Ihattaren et de sa famille. Il assure d'ailleurs que le milieu offensif de l'Ajax serait allé rendre visite à des criminels en prison.

En juillet, Mohamed Ihattaren avait manqué le stage de pré-saison de l'Ajax en Autriche, victime de harcèlement et de menaces de la part d'individus issus de la sphère criminelle. Le club et la police avaient alors convenu que le joueur vivrait dans le plus grand anonymat, qu'il ne fréquenterait pas les installations du club et qu'il éviterait autant que possible les apparitions publiques.

Début août, Ihattaren avait commencé un programme d'entraînement individuel pour rester en forme. L'Ajax a depuis entamé des discussions avec le joueur pour voir comment se déroulerait le suivi, bien qu'il n'ait pas obtenu de numéro pour la saison à venir. Cette semaine, De Telegraaf affirme que "l'Ajax fait tout pour rompre le contrat le 31 décembre, à la fin du prêt de la Juventus". Les dirigeants ajacides avaient pourtant négocié une option d'achat de deux millions d'euros avec la Vielle Dame.

AC