RMC Sport

L’Islande en plein record de naissances… neuf mois après la victoire contre l’Angleterre à l’Euro

La joie des Islandais à l'Euro

La joie des Islandais à l'Euro - AFP

Neuf mois après sa victoire en 8e de finale de l’Euro face à l’Angleterre, l’Islande enregistre un baby-boom sans précédent.

Il y a donc bien un effet Euro. Et quand ce dernier se produit, les répercussions sont spectaculaires. En éliminant l’Angleterre en 8es de finale de l’Euro 2016 (2-1) et en obtenant son billet pour les quarts de finale de la compétition avant d’y être éliminée par la France (5-2), l’Islande n’a pas seulement écrit l’histoire en se hissant pour la première fois à ce stade d’une compétition internationale.

A lire aussi: l'Angleterre et l'Allemagne assurent

La sélection a aussi fait basculer sa population dans une liesse XXL, qui a porté ses fruits… neuf mois plus tard. Car c’est un baby-boom extraordinaire qu’a provoqué cette qualification selon les médias islandais. Un événement sans précédent, là aussi, dans l’histoire du pays. « Record de péridurales battu ce week-end, neuf mois après le succès de l'Islande contre l'Angleterre à Nice », a notamment tweeté le médecin Pétur Asgeir, de service ce fameux week-end. L’histoire ne dit pas si les nouveaux-nés ont tous été appelés Ragnar (Sigurdsson) ou Kolbeinn (Sigthorsson), prénoms des deux buteurs islandais ce jour-là.