RMC Sport

La dernière de Ben Arfa ?

-

- - -

Convoité par de nombreux clubs européens, Hatem Ben Arfa devrait quitter l’OM cet été. Mais avant de s’envoler vers d’autres horizons, le milieu de terrain espère briller ce mercredi lors du Trophée des Champions face au PSG. A Radès, en Tunisie, sur la terre de ses ancêtres.

Ce lundi, peu avant 18 heures, l’avion transportant la délégation de l’OM se pose sur le tarmac de l’aéroport de Tunis-Carthage. Sous un soleil encore radieux, les Phocéens débarquent dans la bonne humeur. Au milieu des sourires, celui d’Hatem Ben Arfa brille plus que les autres. Le fait de retrouver la terre natale de ses parents illumine le visage du milieu de 23 ans. « C’est très spécial pour moi, lâche celui qui possède la double nationalité franco-tunisienne. J’ai beaucoup d’amis et de membres de ma famille ici. Je suis très attaché à ce pays. J’y vais souvent et j’y ai mes repères. »

En instance de départ, Ben Arfa a tout de même été retenu dans le groupe phocéen pour affronter le PSG ce mercredi lors du Trophée des Champions. Reste à savoir s’il débutera sur la pelouse de Radès. « Le plus important, c’est quand même d’être ici et de sentir l’ambiance qui y règne, clame-t-il. Evidemment, j’aimerais jouer. Mais on verra ce que le coach va faire. » Cette rencontre de prestige pourrait bien être la dernière de Ben Arfa sous le maillot marseillais. Parfois génial, trop souvent décevant, l’ancien Lyonnais n’entre plus vraiment dans les plans de Didier Deschamps.

Anigo : « Des discussions avec quatre ou cinq équipes »

Dès son retour en France, il devrait trouver un nouveau point de chute. Probablement pas en Ligue 1. « Hatem a besoin de temps de jeu, a expliqué sur RMC José Anigo, le directeur sportif du club. Aujourd’hui, peut-être qu’un championnat étranger peut lui permettre de s’épanouir. C’est un peu dommage. Je pense avoir fait le maximum avec lui. Il a du talent et il doit l’exprimer. Chez nous, il a eu des bons et des mauvais moments. Il faut que ce soit une séparation qui se fasse du mieux possible. »

Plusieurs clubs sont sur les rangs pour accueillir l’ancien prodige de l’INF Clairefontaine. Dès ce jeudi, les dirigeants marseillais doivent rencontrer leurs homologues de Newcastle. Mais la piste anglaise n’est pas la seule. « Il y a aussi des clubs allemands, glisse Anigo. Nous sommes en discussion avec quatre ou cinq équipes. »

En attendant, Ben Arfa tente de ne pas perdre de vue ses objectifs. Dans quelques jours, Laurent Blanc dévoilera la liste des joueurs français retenus pour affronter la Norvège en amical le 11 aout prochain. Sans les mondialistes. « J’espère faire partie du groupe, souffle l’international aux sept sélections (un but). Après ce n’est pas moi qui décide. Je ferai tout pour y être en étant performant sur le terrain. » A commencer par ce match de gala face au PSG. Histoire de clore en beauté son aventure marseillaise, pour mieux rebondir sous d’autres cieux.

Alexandre Jaquin avec Rodolphe Massé, à Radès