RMC Sport

La Fédération ivoirienne saisit le TAS contre sa mise sous tutelle par la FIFA

Pour la seconde fois en moins d'un mois, la FIF saisi le TAS, contre les décisions prises par la Fifa. Dans son communiqué publié ce lundi, la fédération ivoirienne conteste la mise sous tutelle par la Fifa.

La tension est palpable entre la Fédération ivoirienne de football (FIF) et la Fifa. Plongée dans une querelle de succession pour le poste de président que brigue Didier Drogba depuis quelques semaines, ce lundi, la FIF a annoncé la saisie du Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester sa mise sous tutelle par la Fifa. Dans son communiqué, le Comité exécutif de la FIF déclare avoir "pris la décision d'exercer toutes les voies de recours devant le TAS" contre cette mise sous tutelle prononcée jeudi dernier par la Fédération internationale de football association (Fifa). "Après analyse de cette décision (de la Fifa), le Comité exécutif a conclu au caractère fallacieux et impertinent (sic) des motifs qui la sous-tendent", selon le communiqué.

La candidature de Didier Drogba à l'origine de la crise

Très populaire en Côte d'Ivoire après sa carrière d'attaquant vedette de Marseille et Chelsea, et de pilier de l'équipe nationale ivoirienne, la candidature de Didier Drogba annoncée à la fin de l’été, puis rejetée par la FIF a plongé le football ivoirien dans une crise à rebondissements depuis six mois, suscitant l'intervention de la Fifa, après avoir bloqué le processus d'élection en août. La Fifa a ensuite auditionné l'ensemble des acteurs en septembre, pour annoncer ce jeudi sa décision "de nommer un comité de normalisation" pour gérer "les affaires courantes" de la FIF, "réviser" ses "statuts" et son "code électoral" et organiser "l'élection d'un nouveau Comité exécutif".

Une première saisie du TAS contre la FIFA le 21 décembre

Pour justifier cette décision, la Fifa a expliqué que "les instances dirigeantes du football ivoirien ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires applicables à toutes les associations membres de la FIFA". À la suite de cette annonce, la FIF avait déjà annoncé une première fois le 21 décembre saisir le TAS contre la décision de la Fifa de bloquer le processus d'élection.

Alors que la Côte d'Ivoire doit accueillir la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en 2023. Le président sortant de la FIF, Augustin Sidy Diallo, qui ne se représentait pas après deux mandats et assurait depuis août les affaires courantes, est décédé le 21 novembre.

ALR avec AFP