RMC Sport

Le Brésil accroché par l’Angleterre

Neymar face à Frank Lampard

Neymar face à Frank Lampard - -

Le Brésil a été tenu en échec par l’Angleterre (2-2), ce dimanche à l’occasion de l'inauguration de sa mythique enceinte, le stade du Maracana. A une semaine du match amical face aux Bleus, les Brésiliens ont néanmoins affiché un beau visage.

Dans un Maracana flambant neuf, le Brésil accueillait ce dimanche l’Angleterre pour un match amical digne des plus belles affiches d’une Coupe du monde. Une rencontre qui avait failli être annulée pour des raisons de sécurité liées à l'avancement de la construction du stade. Les Brésiliens ont d’ailleurs offert un joli spectacle aux 66 000 spectateurs venus pour l'inauguration de leur historique enceinte, rénovée pour le grand rendez-vous de l’année prochaine. Mais à un an du « Mondial », la sélection auriverde a été tenue en échec par des Anglais (2-2), terriblement réalistes.

Affichant un jeu plutôt plaisant, les joueurs de Felipe Scolari ont longtemps buté sur un très bon Joe Hart. Très attendu, Neymar, qui sera présenté officiellement ce lundi à Barcelone, s’est cassé les dents sur le portier anglais (18e, 22e, 31e). Très en jambes, la nouvelle recrue catalane, qui assurait avant la rencontre que l'Angleterre n'était pas « une réelle menace pour le Brésil lors de la Coupe du monde », ne parvient néanmoins pas à trouver la faille et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score nul (0-0), malgré une nette domination brésilienne.

Neymar reste muet

Tout va finalement se jouer en deuxième période. Désireux de briller à l'occasion de leur tout premier match dans ce stade du Maracana, les Auriverde parviennent à débloquer le match grâce à un but de l’ancien Lyonnais, Fred (57e, 1-0). Largement supérieurs à leurs adversaires, les Brésiliens ne vont mener que dix petites minutes. Tout juste entré en jeu, Alex Oxlade-Chamberlain permet à son équipe d’égaliser d’une reprise de volée à l’entrée de la surface (67e, 1-1).

Pire encore, les hommes de Roy Hodgson prennent l’avantage grâce à une frappe contrée de Wayne Rooney, plutôt transparent jusque-là, qui accroche la lucarne de Julio Cesar (79e). Heureusement pour les Brésiliens, Paulinho égalise d’une belle reprise de volée (83e, 2-2), après un centre du Parisien, Lucas Moura. La fête pour l'inauguration du Maracana est sauve. Prochain rendez-vous pour les Brésiliens : dimanche prochain face à … l’équipe de France.

A lire aussi :

>> 10 choses à savoir sur Neymar

>> Brésil - Neymar : « L’Angleterre n’est pas une menace »

>> Neymar s’envole pour le Barça