RMC Sport

Le coup de gueule du foot amateur

-

- - -

Luis Attaque a donné la parole à des acteurs du football amateur régulièrement confronté à des débordements violents sur les terrains. Eric Roblin, président du FC Servon, tente d’apporter des suggestions. « Les collectivités se reposent sur les clubs pour assurer la sécurité mais nous sommes de amateurs, on fait ce qu’on peut. Nos stades sont des souricières et on ne peut pas empêcher des spectateurs à venir assister aux matches. Il existe le malus de points si une équipe qui prend trop de cartons jaunes. A l’instar du rugby, le carton blanc pourrait permettre de sortir un joueur 10 minutes, un quart d’heure pour lui permettre de retrouver ses esprits. Une alternative serait que pendant les matches de suspension, les institutions en place des missions pédagogiques pour arbitrer. » Jamel Sandjak, président de la Ligue Ile de France, tempère ces propositions. « Avec le malus de point, on a des problèmes juridiques. On ne peut pas avoir des règles différentes dans chaque département. Il y a des peines réparatoires en proposant à des jeunes des actions éducatives contre un aménagement de la suspension. Mais, là aussi, un club peut porter réclamation en voyant un joueur suspendu deux ans qui revient plus tôt que prévu sur les terrains. »

Luis Attaque