RMC Sport

Le ministère des Sports veut que le sport de haut niveau continue en cas de reconfinement

Dans l’entourage de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, on assure ce mardi soir que tout sera mis en oeuvre pour que le sport professionnel puisse continuer, même en cas de reconfinement.

Le monde sportif dans son ensemble a la gorge nouée et tremble sur ses deux jambes dans l’attente de connaître les intentions du gouvernement en matière de restriction sanitaire. Après l’instauration du couvre-feu dans plusieurs dizaines de départements en France, un nouveau cap pourrait être franchi dès mercredi à l’issue du conseil de défense, puisqu’il est question ces dernières heures d’un retour au confinement.

Au sein du ministère des Sports, on préfère calmer le jeu. "La ministre fait tout pour que le sport professionnel et de haut niveau puisse continuer même en cas de confinement", nous indique-t-on. Mais le ministère de Sports est un peu comme tout le monde, il attend désormais les directives.

Dans l’entourage de Maracineanu, on précise également ce mardi soir que son souhait est que les publics prioritaires puissent continuer de pratiquer le sport en club en fonction de l’évolution de la situation sanitaire du pays.

Aulas ironise

A l’heure actuelle, les publics prioritaires sont: les scolaires, les mineurs dont la pratique est encadrée (par une association ou toute structure dotée d’un encadrement diplômé), les étudiants STAPS, les personnes en formation continue ou professionnelle, les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, les personnes pratiquant sur prescription médicale, les personnes en situation de handicap.

Comme annoncé par le quotidien L’Equipe, qui cite une source à l’Elysée, même si le gouvernement a de nouveau recours au confinement où étend le couvre-feu, les compétitions professionnelles seront maintenues.

Au fait des derniers développements, Jean-Michel Aulas n’a pas tardé à réagir sur Twitter à cette information, lui qui s’était battu de toutes ses forces et pendant plusieurs mois contre l’arrêt des championnats professionnels de football. "Comme quoi, les mêmes causes ne produisent pas toujours les mêmes effets, a-t-il lancé. Ce qui est bien, c’est de ne pas renouveler les erreurs: la LFP suivra-t-elle ?"

QM avec AA