RMC Sport
en direct

Le sport face au coronavirus en direct: le choc PSG-OL reporté à cause de cas de Covid-19

Les joueuses du PSG, le 5 février 2021

Les joueuses du PSG, le 5 février 2021 - Icon Sport

Retrouvez toutes les informations sur les perturbations provoquées par le coronavirus dans le monde du sport, à l'instar de son impact sur la prochaine trêve internationale de football.

Le communiqué de la FFF sur le report du choc OL-PSG

Le communiqué de la FFF sur le report d'OL-PSG: "A la suite de la communication par le club du Paris Saint-Germain de plusieurs cas positifs à la Covid-19 au sein de son effectif, la Fédération Française de Football a décidé, sur recommandation de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France, de reporter, à une date ultérieure, la rencontre de la 16e journée de D1 Arkema opposant l’Olympique Lyonnais au Paris Saint-Germain, qui était prévue ce samedi 13 mars à 21h00."

Le choc de D1 féminine OL-PSG reporté

Après l'annonce de plusieurs cas de coronavirus au sein de l'effectif parisien, le choc de D1 entre l'OL et le PSG, prévu samedi soir à 21h, est reporté. Parmi les joueuses positifs au Covid-19, Sandy Baltimore. Les Lyonnaises ont été averties de cette décision et le club de Lyon est en colère.

A.Rech

Trois joueuses du PSG positives au coronavirus

Mauvaise nouvelle pour le PSG, à la veille du choc pour le titre de la D1 féminine contre l'OL. Le club de la capitale annonce que trois joueuses et un membre du staff ont été confirmés positifs au Covid-19 (le test a été effectué jeudi). Les quatre personnes sont à l'isolement.

L'identité des joueuses n'a pas été communiqué. Il est en tout cas certain qu'elles ne pourront pas disputer le match prévu ce samedi, à Lyon, à partir de 21 heures.

Metz ferme temporairement son centre de formation

Confronté à plusieurs cas positifs au coronavirus, le FC Metz (7e de Ligue 1) ferme son centre de formation jusqu'au lundi 22 mars. "Durant cette même période, les séances d’entraînement et les matches amicaux prévus sont annulés", précise le club dans un communiqué.

Un retour du public dans les stades mi-avril ?

Roxana Maracineanu présidait ce matin la 7e séance plénière de l’Instance Nationale du Supportérisme (INS) avec, entre autres, les représentants habituels des associations de supporters. A l’ordre du jour : la présentation d’un rapport sur la prévention de toutes formes de discriminations dans les stades et le sujet brûlant du retour des supporters dans les stades. Le ministère des Sports se donne deux semaines de concertation avec toutes les composantes du sport dont les supporters pour établir un plan de retour du public dans les enceintes sportives.

"Il va y avoir un moment de deux semaines de concertation avec tous les acteurs du sport auquel l’INS serait pleinement associée pour que les supporters entendent les scénarii qui sont aujourd’hui à l’étude au niveau gouvernemental, qu’ils puissent aussi les nourrir. (…) Dans un 3e temps, on pourra parler du retour du public dans les enceintes sportives avec peut-être une priorité donnée aux événements qui se déroulent en extérieur et ensuite le public pourra revenir dans des enceintes fermées. C’est ce qui est envisagé aujourd’hui. Ce sont des hypothèses qui méritent d’être expliquées et concertées avec les acteurs du sport. C’est ce que nous ferons à partir de lundi et les supporters seront pleinement associés à ces discussions. Nous sommes début mars, donc 4 à 6 semaines, ce serait pour la mi-avril, oui, je pense. Je l’espère", a indiqué à RMC Sport la ministre déléguée aux Sports.

(LB)

Handball: Dortmund refuse de se déplacer pour affronter les Messines en C1

Les handballeuses du Borussia Dortmund ont refusé de se rendre à Nancy pour y disputer les 8es de finale de la Ligue des champions, vendredi et dimanche, contre Metz, en raison de cas de Covid-19 au sein de l'effectif messin.

Les joueuses de Dortmund "ne joueront pas contre Metz en Ligue des champions, en 8es de finale, en raison de l'incertitude autour d'un nouveau cas de Covid chez notre adversaire", a annoncé le club allemand dans un communiqué jeudi soir.

Les rencontres aller et retour, initialement prévues le dimanche 7 mars à Dortmund et le samedi 13 mars à Metz, avaient été relocalisées à Nancy et décalées vendredi (17h00) et dimanche 14 mars (16h00), en raison des restrictions de voyage et des obligations de quarantaine.

Les Messines ont dû observer une quarantaine fin février en raison de deux cas positifs, et leurs deux premières rencontres des play-offs de Ligue féminine avaient été reportées. Un nouveau cas a été déclaré cette semaine.

"Un nouveau cas dans l'équipe de Metz, l'incertitude sur le fait que cette joueuse n'ait pas contaminé une autre coéquipière, le fait que les joueuses du Borussia seront dans toute l'Europe la semaine prochaine pour des rencontres avec leurs sélections: ces raisons nous ont amené à ne pas disputer ce 8e de finale", a justifié le Borussia.

"La sécurité et la santé des joueuses passent avant tout", a insisté le club, pour qui un déplacement à Nancy et la tenue du match sont "irresponsables".

C'est désormais à la Fédération européenne de décider du sort de la rencontre. Pour les rencontres de la phase de groupes reportées qui n'avaient pas pu être reprogrammées à temps, l'EHF avait donné match perdu sur tapis vert à l'équipe jugé responsable.

Metz a terminé la phase initiale de la C1 à la première place de son groupe, alors que Dortmund a pris la 7e et avant-dernière place de l'autre groupe.

(AFP)

Paris-Nice: le tracé des deux dernières étapes après l'annulation de l'arrivée à Nice

Les organisateurs de Paris-Nice ont annoncé, jeudi, que la course à étapes ne pourrait pas se terminer dans la ville des Alpes-Maritimes en raison du confinement. Christian Estrosi, maire de Nice, a dévoilé ce vendredi sur France Bleu Azur le nouvel itinéraire emprunté lors des deux dernières étapes. Celle de samedi, qui devait s'élancer de Nice, partira finalement du Broc pour rejoindre à La Colmiane. Dimanche, le peloton reliera Plan du Var au pré de Levens (l'étape devait initialement faire une boucle autour de Nice). "Les Niçois n’auraient pas compris que la course cycliste arrive sur la Promenade des Anglais alors qu’ils étaient confinés", a justifié le maire de Nice.

Bensebaini "pas sûr à 100%" de pouvoir rejoindre l'Algérie

Joint par RMC Sport mercredi, Ramy Bensebaini a confié ne pas être certain de pouvoir rejoindre l'Algérie pour le ressemblement de la fin mars. Le président du Borussia Mönchengladbach, Rolf Königs, n'est pas partisan de laisser filer ses internationaux qui devront observer une quarantaine à leur retour en Allemagne. Et les clubs sont autorisés à conserver leurs joueurs en raison de la crise sanitaire.

"Je n'étais pas à l'entraînement mardi après avoir pris un coup mais apparemment, le président a dit qu'on ne partirait pas (en sélection, ndlr), confie l'ancien défenseur rennais. Je dois encore voir avec lui. Quand tu pars en Afrique et que tu reviens en Allemagne, tu dois rester dix jours en quarantaine. C'est ce que les clubs ne veulent pas." "Ce n'est pas sûr à 100%" qu'il puisse rejoindre les Fennecs, ajoute-t-il. Les hommes de Djamel Belmadi doivent affronter la Zambie, le 25 mars, puis le Bostwana le 29 dans les cadres des qualifications pour la Coupe d'Afrique des Nations 2021, pour laquelle ils sont déjà qualifiés. (NC)

Bonjour et bienvenue à tous!

Bonjour et bienvenue à tous dans notre live consacré aux impacts du coronavirus dans le monde du sport. Les variants du Covid-19 vont impacter la prochaine trêve internationale de football puisque de nombreux clubs européens ne souhaitent pas libérer leurs joueurs si ces derniers doivent observer une période d'isolement à leur retour. Le règlement de la Fifa les autorise à s'opposer. Le PSG devrait notamment conserver son international sénégalais, Idrissa Gueye.

Jeudi, Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France, s'est exprimé pour la première fois après l'épisode du cluster à Marcoussis. Le sélectionneur, suspecté d'avoir brisé la bulle sanitaire, a assuré n'avoir rien à se reprocher.

RMC Sport