RMC Sport

Les Zidane réveillent Charléty

Enzo Zidane

Enzo Zidane - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Enzo Zidane a participé au succès du Real Madrid face au PSG (1-0), ce mardi, en quart de finale de la Youth League. Une apparition très attendue par le public de Charléty et par les médias, venus en nombre pour voir à l’œuvre le fils de Zizou, présent en tribunes.

Didier Deschamps n’aura pas été entendu. Le sélectionneur de l’équipe de France, qui avait demandé à ce qu’on « foute la paix » à Enzo Zidane, a dû constater avec un peu de déception que le quart de finale de Youth League (l’équivalent de la Ligue des champions pour les U19) entre le PSG et le Real Madrid avait attiré de nombreux curieux et beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux. Ce mardi, à un horaire pourtant peu commode pour le public (18h), les tribunes du stade Charléty, dans le 13e arrondissement de Paris, étaient plutôt garnies. Plus que pour un match du Paris FC (National), habituel pensionnaire de l’enceinte.

La tribune de presse était également copieusement remplie, puisque 65 journalistes étaient accrédités pour ce match retransmis en direct à la télévision. Plus que pour une affiche « classique » de Ligue 1. Une semaine après un rassemblement de l’équipe de France U19 où le fils de Zinedine avait été mis à l’abri des regards indiscrets, cette fois tous les yeux étaient tournés vers lui. Plus particulièrement ceux de son père, présent dans les gradins mais caché sous un bonnet noir, et également ceux de Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, et son adjoint Claude Makelele.

Une prestation très discrète

Pour sa première sortie officielle sur le sol français, le numéro dix madrilène a été difficile à trouver sur le terrain. Pour les spectateurs, mais aussi pour ses partenaires. Très discret, il n’a pas pesé sur le jeu merengue, s’essayant sans succès à une frappe en début de match. C’est d’ailleurs lui que son entraîneur a décidé de remplacer à l’heure de jeu pour compenser l’expulsion du défenseur Hector. C’est agacé qu’Enzo Zidane a rejoint le banc. Son père a quant à lui esquissé une petite moue. Consolation pour lui, la courte victoire madrilène (1-0, but de Sanchez à la 72e) qui envoie son équipe en demi-finale. Mais pour les spectateurs de ce match, cela restera anecdotique.

A lire aussi :

>> Enzo Zidane à l'abri des regards indiscrets

>> Enzo Zidane éclipse les Bleus

>> EN VIDEO : le résumé de Real-Naples avec Enzo Zidane

La rédaction