RMC Sport

Costumes, pas de téléphones... Les règles strictes imposées par Raul avec le Castilla

Nommé entraîneur du Castilla, la réserve du Real Madrid, l'été dernier, Raul a très vite imposé sa patte. Comme décrit par la presse espagnole, l’ancien attaquant du Real Madrid impose de nombreuses règles à ses joueurs.

La période galactique du Real Madrid - dont il a fait partie - l’a sûrement vacciné contre tous les excès du football. Car Raul, attaquant redoutable lorsqu’il était joueur, est vraisemblablement devenu un entraîneur désireux d’imposer l’humilité et la sobriété à son effectif.

Nommé entraîneur du Castilla, la réserve du Real Madrid, l'été dernier, l’ancien buteur des Merengue (229 buts en Liga) a semble-t-il décidé de soumettre ses joueurs à des règles bien strictes. Comme le rapporte Marca, Raul interdit par exemple à ses joueurs de porter des vêtements de marque. Pas question, pour l’ancien international espagnol (102 sélections, 44 buts), d’afficher son argent aux yeux des autres équipes, alors que les salaires des joueurs du Castilla sont généralement supérieurs à ceux des autres formations de la troisième division espagnole.

"Si vous n’arrivez pas au moins une heure et demi en avance, c’est comme si vous étiez en retard”

“On ne peut pas aller jouer à Las Rozas avec des sacs Louis Vuitton de 600 euros”, aurait-il par exemple expliqué au cours d’une réunion. Depuis la prise de fonctions de l’ancien attaquant, c’est costumes (fournis par le club et identiques à tous les joueurs) pour tout le monde.

Autre ligne de conduite imposée par Raul: aucun téléphone en main à la sortie du bus et surtout une ponctualité irréprochable. “Pour moi, si vous n’arrivez pas au moins une heure et demi en avance à l’entraînement, c’est comme si vous étiez en retard”, aurait-il asséné. Seule ombre au tableau pour Raul: le Castilla est 12e de son groupe de segunda division, dominé par la réserve de… l’Atlético. 

F.Ga