RMC Sport

Fraude fiscale: la peine de 21 mois de prison de Messi transformée en amende

Lionel Messi

Lionel Messi - AFP

Lionel Messi a obtenu le remplacement de sa peine de 21 mois de prison pour fraude fiscale en une amende de 252 000 euros, a annoncé ce vendredi le tribunal de Barcelone.

Lionel Messi échappe à la case prison. Condamné à une peine de 21 mois pour fraude fiscale, l'attaquant du FC Barcelone voit sa peine commmuée en une amende de 252 000 euros. La décision, datée de ce jeudi, commue également en amende de 180 000 euros la peine de 15 mois de prison infligée au père du footballeur Jorge Messi, condamné comme lui pour une fraude fiscale de 4,1 millions d'euros sur les droits à l'image du joueur.

A lire aussi >> Pour le président du Barça, "Messi est payé comme le meilleur joueur de l’histoire du football"

Le tribunal explique dans sa décision avoir pris en compte l'absence d'antécédents judiciaires des condamnés, sachant que les peines inférieures à deux ans ne sont généralement pas exécutées en Espagne dans ce cas de figure.

400 euros par jour d'incarcération évité

La peine a été remplacée par une amende de 400 euros par jour d'incarcération évité pour chacun d'entre eux, soit le montant maximum possible, le tribunal soulignant "le pouvoir d'achat élevé des condamnés". Le parquet ne s'était pas opposé à cette alternative. Le footballeur avait par ailleurs déjà été condamné à verser une autre amende de 2,1 millions d'euros en plus du paiement de la somme due au fisc, et son père à une amende de 1,3 million d'euros.

>> Le défilé des joueurs au mariage de Messi

Ils ont été condamnés pour avoir créé, avec des conseillers fiscaux, un réseau de sociétés écran basées au Royaume-Uni, en Suisse, au Belize ou en Uruguay qui percevaient les revenus de droits liés à l'image du footballeur entre 2007 et 2009, lui évitant ainsi de payer des impôts sur ses droits en Espagne, où il vit depuis l'âge de 13 ans.

Ronaldo doit comparaître le 31 juillet

Messi est l'un des nombreux footballeurs internationaux vivant en Espagne ayant eu des problèmes avec le fisc, comme son coéquipier argentin Javier Mascherano, condamné en janvier 2016 pour fraude fiscale, ou son grand rival sportif du Real Madrid, le Portugais Cristiano Ronaldo, qui doit comparaître le 31 juillet pour une affaire de fraude fiscale présumée. La star achève ainsi une semaine dorée, après son mariage le 30 juillet en Argentine et l'annonce mercredi de la prolongation de son contrat au Barça jusqu'en 2021.

VIDEO: Messi condamné à 21 mois de prison

AFP