RMC Sport

Guilavogui : « Je ne regrette pas mon choix »

Joshua Guilavogui

Joshua Guilavogui - -

Peu utilisé depuis son arrivée à l’Atlético Madrid cet été, Joshua Guilavogui semble gagner progressivement la confiance de son entraineur. L’international français n’envisage pas de départ malgré un faible temps de jeu, qui met en péril une éventuelle sélection pour le Mondial 2014.

Joshua, vous étiez titulaire mardi sur le terrain du Zénith Saint-Pétersbourg (1-1). Avez-vous l'impression d'avoir marqué des points auprès de votre entraîneur Diego Simeone ?

Je ne sais pas si j’ai marqué des points mais ça m’a fait très plaisir de retrouver le terrain. C’était mon premier match de Ligue des champions en tant que titulaire, face à une très belle équipe du Zénith. Ça fait du bien. Je sais que je n’ai pas opté pour la facilité en venant à l’Atlético mais je ne regrette en aucun cas mon choix. Je suis dans l’une des meilleures équipes d’Europe. Il y a de la concurrence à mon poste. A moi de montrer ce que je vaux.

Quelles sont les différences entre l'Atlético et votre ancienne équipe de Saint-Etienne ?

C’est un nouveau style de jeu et il faut s’adapter. On est une des équipes européennes qui met le plus d’intensité dans les matches, et même à l’entraînement. C’est pour ça que j’ai eu du mal quand je suis arrivé. J’étais fatigué du transfert parce que ça s’était fait en deux jours et j’avais ressenti beaucoup de stress. Au niveau physique, je n’étais pas du tout prêt. C’est très costaud ici et j’ai mis du temps avant de le digérer.

« En ce moment, je peux pas prétendre aux Bleus »

Didier Deschamps ne vous a pas retenu pour le barrage contre l'Ukraine. Vous risquez de rater le Coupe du monde si vous ne jouez pas plus. Envisagez-vous de partir au mercato d'hiver?

Non, non. Ce que j’envisage, ce n’est pas de gagner ma place mais d’accumuler le plus de temps de jeu possible. On verra après ce qu’il se passera. C’est sûr qu’en ce moment, je ne peux pas prétendre être appelé en équipe de France même si je pense que je progresse. Après, les entraînements ne me suffisent plus. Il faut que je le montre sur le terrain. J’ai eu une belle discussion avec le coach. Maintenant, je sais ce qu’il attend de moi.

Votre équipe est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions et pointe à la deuxième place de la Liga, trois points derrière le FC Barcelone. Votre équipe peut-elle jouer le titre ?

Le Barça et le Real Madrid sortent vraiment du lot mais si on peut jouer les trouble-fête le plus longtemps possible, on le fera. J’espère qu’on pourra tenir la cadence. Il vaut quand même mieux se montrer prudent et ne pas se montrer trop arrogant.

A lire aussi :

>> Six à huit semaines pour Messi !

>> L'actualité de la Liga

>> L'actualité de la Ligue des champions

Luis Attaque