RMC Sport

"Il m'a traité comme une mer…": Loïc Rémy fracasse l'entraîneur de Las Palmas

Loïc Rémy

Loïc Rémy - AFP

Ecarté du groupe depuis l'arrivée de Paco Jémez sur le banc de Las Palmas, Loïc Rémy a été retenu par son club alors qu'il était proche de rejoindre Levante. Le Français l'a très, très mauvaise contre son coach.

Bien partie, la saison de Loïc Rémy tourne au vinaigre. Arrivé l'été dernier à Las Palmas, l'attaquant français a plutôt réussi une première partie de saison correcte, avec cinq buts en douze matchs de Liga. Mais depuis la nomination de Paco Jémez au poste d'entraîneur fin décembre, Rémy a été, comme l'ancien Stéphanois Oussama Tannane, écarté en raison d'un petit retard à un dîner avec l'équipe. Ce que regrette beaucoup l'attaquant de 31 ans, comme il l'a confié au journal La Provincia.

"Tu ne peux pas te séparer de deux joueurs lors de ton premier jour de ton travail, dans ta nouvelle équipe, parce qu'ils sont arrivés avec une minute de retard, lâche Rémy. Nous étions en retard pour le dîner, mais d'une minute. D'accord, nous n'avions aucune excuse parce que, en tant que professionnels, nous devons être à l'heure. Mais ce n'est pas une excuse pour que l'entraîneur jette deux joueurs de cette manière."

"Il n'a pas eu suffisamment de cou…"

Et la colère de Rémy, que Las Palmas (19e) empêcherait de signer à Levante (17e), un concurrent direct pour le maintien, monte encore d'un cran ensuite. "L'entraîneur ne m'a même pas parlé. J'ai parlé avec le président, qui est venu parler avec nous. Il n'a pas eu suffisamment de couilles pour se mettre devant moi et me dire "je ne te veux pas pour ça, ça et ça" et que ça se termine. Je ne suis pas un gars qui crée des problèmes, je ne me serais pas battu avec lui. L'entraîneur m'a traité comme si j'étais une merde. Parce que je me suis senti comme une merde quand c'est arrivé."

>> Les infos mercato de ce jeudi

VIDEO: Rémy en contacts avec Galatasaray

Alexandre Alain Journaliste RMC Sport