RMC Sport

Luca Zidane en France l'année prochaine? "Pourquoi pas"

S'il est né à Marseille, Luca Zidane a fait toutes ses classes de gardien au Real Madrid. Mais le fils de Zinedine, prêté cette saison au Racing Santander, en D2 espagnole, explique dans une interview à L'Equipe être intéressé à l'idée de signer dans un club français.

Vingt-trois ans après le transfert de Zinedine de Bordeaux à la Juventus, un autre Zidane va-t-il faire son apparition dans le championnat de France? C'est possible. Dans une interview accordée à L'Equipe, Luca, l'un des quatre fils de Zizou, revient - une fois n'est pas coutume - sur son rapport avec son pays natal.

Le gardien de 21 ans, qui a fait toutes ses classes au Real Madrid, est prêté cette saison par le club merengue au Racing Santander, en deuxième division espagnole. Mais alors qu'il sera libre de tout contrat en juin prochain, Luca explique être intéressé à l'idée de signer dans un club hexagonal.

Une équipe française pour mieux retrouver la sélection?

"J'aime l'Espagne mais je me sens français, souffle le natif de Marseille. Je suis en Espagne depuis l'âge de trois ans mais mes habitudes sont françaises. Je passe l'essentiel de mes vacances dans mon pays depuis que je suis petit. L'année prochaine, ça me plairait - pourquoi pas? - d'aller poursuivre ma carrière en France. J'avais déjà eu quelques contacts..."

Une aventure en Ligue 1 (ou en Ligue 2) pourrait en plus permettre au jeune portier de se rapprocher d'un objectif annoncé: celui de retrouver l'équipe de France, et d'intégrer les Espoirs.

"J'ai fait mon premier match à 15 ans avec les moins de 16 ans, contre l'Italie (en mai 2014), rappelle-t-il. Il y avait Jonathan Ikoné, Jeff Reine-Adélaïde, Dayot Upamecano, Odsonne Édouard ou encore Faitout Maouassa dans cette génération. J'ai enchaîné toutes les catégories jusqu'aux moins de 20 ans. Là, j'ai peu été appelé car je me suis blessé coup sur coup aux deux épaules avec des opérations. Mais la France est ma sélection. Mon rêve est d'aller le plus haut possible et déjà de reprendre le fil avec les Espoirs. Je veux remonter dans le train. [...] Mais après, on n'a rien sans rien. Je joue à Santander, je fais mes matchs. Je me mets dans les meilleures conditions pour retrouver les Espoirs. J'aimerais aller à l'Euro 2021 avec ma génération. C'est un objectif. Après, viendra ce qui viendra."

CC