RMC Sport

Mourinho face à la fronde des joueurs

-

- - -

Depuis la défaite (2-1) du Real Madrid face au Barça en quart de finale de la Coupe d’Espagne, le vestiaire madrilène est au bord de l’implosion. Le torchon brûle entre Mourinho et ses stars espagnoles, dont certains propos très virulents ont été repris par le quotidien Marca.

Depuis l’arrivée de José Mourinho à la tête du Real Madrid (2010), les duels face au rival barcelonais obéissent à des règles quasi-immuables : défaite du Real, suivies de joutes verbales par presse interposée. Si le « Special One » avait pris l’habitude de taper sur des punching-balls catalans, cette fois l’ennemi semble venir de l’intérieur. Le ton est monté vendredi, deux jours après la défaite du Real à domicile face à Barcelone (2-1) en quart de finale aller de la Coupe d’Espagne. Echaudé par les déclarations des stars espagnoles Casillas et Ramos en zone mixte d’après-match, Mourinho a reproché à ses tauliers de ne pas avoir soutenu ses choix de jeu face à la presse.

Le clash Ramos

Signe de la tension qui règne dans le vestiaire madrilène, l’échange virulent qui a opposé Mourinho à son défenseur Sergio Ramos rapporté par la presse espagnole. « Où étais-tu sur le premier but de Puyol (sur corner, NDLR) ? » interroge le Portugais. « J’étais au marquage de Piqué », répond Ramos, alors que celui-ci était assigné à la surveillance de Puyol. Une initiative ponctuée d’un « Tu te prends pour l’entraineur ? » auquel Ramos aurait rétorqué : « Ca dépend de la situation en match. Pour comprendre ma réaction, il faut avoir un passé de joueur de haut niveau. Ce n’est pas votre cas. » Offense inédite. D’habitude, c’est Mourinho qui blesse… Par le passé déjà, les joueurs espagnols du Real ont regretté la propension de leur bouillant entraîneur à envenimer les confrontations avec le Barça. Mais jamais la fracture n’a semblé aussi vive et visible entre le Portugais et ses hommes. Jusqu’où s’étendra-t-elle ?