RMC Sport

Real-Barça, plus qu’un match

Messi et C. Ronaldo

Messi et C. Ronaldo - -

Les deux plus grands clubs d’Espagne se retrouvent ce samedi (22h), pour la première des quatre confrontations qui les attend au cours des 18 prochains jours. Un rendez-vous passionnant après la démonstration des Catalans au match aller (5-0). Et qui dépasse largement le cadre du championnat espagnol.

Samedi soir, le monde du foot retiendra son souffle. Et tournera son regard, à partir de 22 heures, vers l’Espagne et sa capitale, Madrid. C’est là, sur la pelouse du stade Santiago-Bernabeu, qu’aura lieu le coup d’envoi de la formidable série de chocs entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Quatre ‘clasicos’ en 18 jours, entre le championnat, ce samedi, la finale de Coupe du Roi (20 avril) et les demi-finales de la Ligue des champions (27 avril et 3 mai).

A première vue, les huit points d’avance du Barça en championnat pourraient réduire l’intérêt de ces premières retrouvailles entre les deux ennemis. Près de 500 millions de téléspectateurs devraient pourtant suivre la rencontre devant leur écran. Ce qui ferait de ce Real-Barça le troisième événement sportif le plus suivi de l’histoire, après la finale de la Coupe du Monde 2010 (Espagne-Pays-Bas) et la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin ! Même l’Inde, pour la première fois, diffusera la rencontre.

Même l’Inde diffusera le clasico !

L’esprit revanchard des hommes de José Mourinho après la gifle du match aller (5-0) et leur nécessité de l’emporter pour conserver un espoir en Liga constituent bien évidemment le sel de ce 210e clasico. Mais pas seulement. Real-Barça, c’est aussi la confrontation des deux géants du football mondial, comme le prouvent leurs budgets (400 millions d’euros pour le Real, 365 pour le Barça) et les nombreux fans de leur page facebook (12 millions pour les Catalans, 11 millions pour les Madrilènes). La promesse également d’un véritable spectacle, à l’image des 157 buts inscrits cette saison en Liga par les deux clubs. La présence, enfin, des deux derniers Ballons d’Or, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

Chaque semaine, les deux cracks se livrent une guerre sans merci sur le plan des statistiques et alignent les buts. Avantage pour le moment à l’Argentin, auteur de 48 réalisations en 46 matches, contre 39 en 44 sorties pour le Portugais. Mais ce dernier, qui n’a jamais marqué contre les Catalans, ne compte pas en rester là. « Le Barça ne vient pas d'une autre planète, lâche-t-il. Ses joueurs ne sont pas des extraterrestres, mais font, comme nous, partie des meilleurs. L'équipe qui fera le plus d'erreurs perdra ». Le monde entier en salive déjà.

A.D