RMC Sport

Real-Barça : un Clasico vraiment sans enjeux ?

Benzema et Iniesta

Benzema et Iniesta - -

Distancé dans la course au titre, le Real Madrid reçoit le FC Barcelone ce samedi (16h). Avec une équipe remaniée, les Madrilènes joueront pour l'honneur et avec en tête leur 8e de finale retour de Ligue des champions face à Manchester United.

Non, ce Clasico n’aura pas la moindre influence sur l’issue de la Liga. Les seize points de retard qu’accuse le Real sur son rival ont scellé, depuis des semaines déjà, le sort du championnat. D’enjeux, il n’en manque pourtant pas. Chacun à leur manière, les deux grands d’Espagne auront des choses à gagner, ou à perdre, dans ce choc (presque) au sommet. Stratosphérique depuis le début de saison, la Barça est tombé de son nuage au pire moment. En deux défaites sèches, face à Milan (0-2) puis Madrid (1-3), les Catalans ont sérieusement entamé leur capital confiance et surtout, leur capital trophées.

La Coupe du Roi est déjà perdue. La Ligue des champions compromise, sauf exploit. Il y a encore trois semaines, remonter ce handicap face aux Rossoneri à domicile aurait presque relevé de la formalité. Seulement, la machine Blaugrana est grippée et la mission, au vu de ce qu’ils ont montré depuis quatre matches, paraît presque impossible. Face au Real, Barcelone n’ira donc pas chercher des points, mais ses certitudes envolées. A dix jours du retour contre Milan, les protégés de Vilanova se doivent de retrouver la flamme, sous peine de vivre une fin de saison dépourvue d’intérêt. Une victoire en terre madrilène ferait donc un bien fou avant de relever le défi italien.

Trois jours avant Manchester-Real

Côté Merengue, la problématique est toute autre. Et la dynamique autrement plus vertueuse. La réception du Barça est l’occasion pour l’escouade de Mourinho de confirmer son retour en grâce et aussi de se rapprocher de l’Atletico (2e, avec quatre points d’avance). Après un début d’exercice compliqué, Madrid est passé en mode "sauver la saison". Dans ce contexte, si les Coupes sont devenues la priorité, chaque victoire contre Barcelone reste bonne à prendre.

Malheureusement pour lui, cette rencontre arrive trois petits jours avant le retour contre Manchester United (1-1 à l’aller), sans doute le match le plus important de la saison jusqu’à nouvel ordre. C’est donc avec une équipe très largement remaniée et un Ronaldo sur le banc que le Real tentera de doubler la mise contre le leader de la Liga. Pas question cependant pour les remplaçants de luxe de laisser filer cette revanche. Ils auront même à cœur de préserver l’ascendant psychologique qui se dessine en leur faveur, malgré le classement. Et qui pourrait se révéler précieux en cas, qui sait, de nouvelle confrontation en Ligue des champions…

Alexis Toledano