RMC Sport

Real: pour Kroos, les joueurs ne sont que les "marionnettes" de la FIFA et de l'UEFA

Alors que de nouvelles compétitions apparaissent ou sont à l'étude, chargeant un peu plus le calendrier, le milieu du Real Madrid Toni Kroos regrette que les joueurs ne soient pas consultés par les instances.

Ligue des nations, nouvelle Coupe du monde des clubs, Mondial élargi, Superligue européenne... Les instances du football et les grands dirigeants ne sont jamais à court d'idées lorsqu'il s'agit d'inscrire au calendrier encore plus de matchs, et donc de faire encore plus d'argent. Mais certains joueurs commencent à en avoir marre. A commencer par Toni Kroos.

Le milieu allemand du Real Madrid, habitué à dire ce qu'il a sur le coeur dans le podcast qu'il anime avec son frère Felix, a poussé cette semaine un nouveau coup de gueule.

Contre l'idée d'une super ligue fermée

"En fin de compte, avec toutes ces choses supplémentaires qui sont inventées, nous (les joueurs) ne sommes que les marionnettes de la FIFA et de l'UEFA", dénonce le champion du monde 2014, selon des propos rapportés par Bild. Selon Kroos, les nouvelles compétitions sont faites "pour aspirer tout l'argent possible, mais aussi pour aspirer l'énergie de chaque joueur". Une critique forcément d'actualité, vu le rythme auquel s'enchaînent les rencontres cette saison.

Quant à l'idée d'une Superligue fermée entre les meilleurs clubs d'Europe, le joueur de 30 ans se prononce clairement contre, estimant que cela ne ferait que renforcer le gouffre entre les cadors et les plus petites formations. "C'est bien de laisser certaines choses en place quand elles sont bonnes", observe-t-il.

CC