RMC Sport

6e journée L1 : le onze-type de la rédaction

-

- - -

Après chaque journée de championnat, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. Gardien-buteur, Ali Ahamada fait évidemment partie de notre sélection tout comme Zlatan Ibrahimovic qui devient un habitué de cette rubrique.

Ali Ahamada (Toulouse) :

L’incontournable de la journée. Alors que Toulouse se dirigeait vers une piteuse défaite à domicile face à Rennes, le portier des Violets s’est payé le luxe d’inscrire lui-même le but de l’égalisation (2-2), d’une superbe tête renversée à la… 95e ! Pour l’anecdote, il s’était fendu d’une intervention décisive dans ses buts une minute avant. Monsieur !

Serge Aurier (Toulouse) :

Si Ahamada lui a quelque peu volé la vedette, l’ancien Lensois n’en a pas moins réalisé une partie remarquable face à Rennes (2-2). Le latéral droit, impressionnant dans sa débauche physique, n’a eu de cesse de se projeter vers l’avant pour offrir des solutions offensives à ses coéquipiers.

Mamadou Sakho (Paris) :

Son retour en équipe de France lui a fait le plus grand bien. Aligné aux côté du « maître », Thiago Silva, Mamadou Sakho a effectué un match tout en contrôle face à Bastia (0-4), aussi à l’aise dans les duels qu’à la relance.

Nicolas Nkoulou (Marseille) :

22 ans et déjà un taulier dans cette défense marseillaise qui n’a encaissé qu’un petit but en six sorties en Ligue 1. Toujours aussi serein, l’ancien Monégasque a réalisé une copie sans fausse note face à Evian (1-0), permettant aux siens de poursuivre leur sans-faute, avec cette sixième victoire de rang.

Sylvain Armand (Paris) :

En l’absence de Maxwell, le latéral gauche parisien s’est rappelé au bon souvenir de ses supporters. S’il n’a pas eu à forcer son talent face à des Bastiais dépassés par la vista parisienne (0-4), Armand a effectué un match propre, et montré à son entraîneur qu’il constitue bien plus qu’une solution de rechange.

Grzegorz Krychowiak (Reims) :

Un nom imprononçable, mais quel volume de jeu pour ce milieu de terrain ! Face à Nancy (2-0), l’international polonais a été au four et au moulin, ratissant un nombre incalculable de ballons, et provoquant un penalty. Si Reims est aujourd’hui dans le top 5, c’est en grande partie grâce à lui.

Thierry Doubaï (Sochaux) :

Après son superbe retourné inscrit à Saint-Etienne, le Sochalien a une nouvelle fois trouvé le chemin des filets face à Troyes (3-1). Un but moins spectaculaire mais tout aussi important puisqu’il a permis aux siens de reprendre l’avantage. Avec trois réalisations en Ligue 1, le voilà meilleur buteur de son équipe. Pas mal… pour un milieu défensif.

Sigamary Diarra (Ajaccio) :

S’il n’a pas marqué, l’ailier corse a lourdement pesé sur une défense de Bordeaux qui avait les jambes lourdes, après le match d’Europa League joué jeudi (2-2). Ses déplacements incessants ont ouvert la voie à la révolte de l’ACA, qui est parvenu à revenir au score à deux reprises.

Jonathan Pitroipa (Rennes) :

Pitroipa a assisté, impuissant, à l’égalisation du portier toulousain (2-2). Au vu de son match, le Burkinabé aurait mérité mieux, tant il a été déroutant par ses dribbles et sa volonté permanente de provoquer l’arrière-garde du TFC. Un but tout en précision à son actif.

Pierre-Emerick Aubameyang (Saint-Etienne) :

Sa vitesse dévastatrice est bien l’atout numéro 1 des Verts. Face à Montpellier (1-1), le Gabonais a confirmé son excellent début de saison. Dans tous les bons coups, il a inscrit son quatrième personnel, tout en opportunisme, et prouvé qu’il faudra compter sur lui tout au long de l’exercice. 

Zlatan Ibrahimovic (Paris) :

Evidemment, serait-on tenté de dire. Mais avec deux buts stupéfiants de facilité et une passe décisive pour Ménez, Ibra a été le grand artisan de la victoire des siens sur la pelouse de Bastia (0-4) et fait figure d’incontournable de cette sélection. Sept buts en cinq matchs pour le Suédois, qui « Zlatanise » à tout va depuis son arrivée en Ligue 1.

RMC Sport