RMC Sport

Adil Rami accuse un dirigeant de l'OM d'avoir nui à sa carrière

Licencié de l'OM en 2019, Adil Rami estime qu'une personne au sein du club phocéen a ensuite essayé de l'empêcher de trouver une nouvelle équipe.

Depuis l'été 2018 et son titre de champion du monde, on ne peut pas dire qu'Adil Rami se soit particulièrement illustré sur les terrains de football. Après une saison 2018-2019 compliquée avec l'OM, et achevée sur un licenciement pour faute grave (qu'il conteste toujours), le défenseur central a tenté de rebondir en vain à Fenerbahçe (Turquie), puis à Sotchi (Russie), avant d'atterrir il y a quelques semaines à Boavista (Portugal), où il espère enfin retrouver du plaisir.

Mais dans une interview accordée ce lundi à La Provence, l'international français laisse entendre que les difficultés sportives rencontrées depuis deux ans ne sont pas uniquement dues à un éventuel déclin physique ou à son âge (34 ans). Selon lui, quelqu'un - aucun nom n'est prononcé - aurait essayé de lui nuire depuis Marseille.

"Quand les clubs appelaient pour se renseigner sur moi, on leur répondait que je n'étais plus un footballeur"

"Après Fenerbahçe, je suis parti en Russie, j'aime découvrir les nouveaux pays, les nouveaux championnats, raconte-t-il. Mais quand je suis arrivé là-bas, nous étions confinés. Ils ont refusé de me payer sous prétexte du Covid et que je n'ai pas fait un match. Mais ce n'est pas de ma faute. À ce moment-là, je me suis dit que j'allais arrêter le foot, que j'en avais marre, que ça faisait trop longtemps que je n'avais pas disputé un match, que trop de gens essayaient de me noyer, dont une personne de Marseille."

Finalement, Rami a repris goût à l'effort, et a décidé de rempiler. Ce qui ne l'empêche pas d'en remettre une couche sur cette "personne" de l'OM qui lui aurait mis des bâtons dans les roues. "Quand les clubs appelaient pour se renseigner sur moi, on leur répondait que je n'étais plus un footballeur, et ceci et cela, précise Rami. C'est un truc de ouf."

CC