RMC Sport

Amalfitano : « L’OM, c’est une envie profonde »

Morgan Amalfitano

Morgan Amalfitano - -

Le milieu offensif de Lorient confie ne pas avoir pu résister à l’appel du pied de l’OM. Celui qui s’engagera jeudi pour les quatre prochaines saisons à Marseille compte bien exporter sur la Canebière le talent qui a été le sien dans le Morbihan.

Longtemps, son avenir semblait s’inscrire à Séville. Sauf que l’OM est entré dans la danse et que Morgan Amalfitano a préféré répondre aux appels de la Canebière plutôt qu’aux sirènes espagnoles. « Marseille, ce n’est pas rien, justifie l’ancien Lorientais. C’est un grand club. Venir ici était une envie profonde. Moi qui suis natif du Sud, ça représente quelque chose. »

En fin de contrat dans le Morbihan, Amalfitano a donc fait volte-face et s’engagera ce jeudi pour quatre ans avec le vice-champion de France 2011. Lui, qui était si proche il y a encore quelques semaines de la Liga espagnole. Et d’un jeu où ses qualités de vitesse et de percussion auraient sûrement fait des merveilles. « L’Espagne est un pays où on pratique un très bon football, concède Amalfitano. Mais à Marseille, on peut aussi faire tout ça. »

« Ce sera à moi de m’adapter »

Justement, c’est dans ce cadre-là que le Merlu a été recruté par les dirigeants olympiens. Auteur de 5 buts et 13 passes décisives lors du précédent exercice, il devra redonner vie à une animation offensive rarement emballante et souvent décevante ces derniers mois. « Pour progresser, il faut des défis comme ça. A moi de m’adapter », affirme Amalfitano, pas du tout impressionné par le pedigree de son nouveau club. C’est d’ailleurs la marque de fabrique du bonhomme. De Sedan, où il s’est révélé aux yeux de Christian Gourcuff, à Lorient où il a marqué les esprits du public de l’élite, le Niçois a gardé le même discours.

« Si mon travail paie aujourd’hui, cela ne change rien pour moi », lâchait-il encore quelques semaines avant son transfert. Rien du tout ? Même pas l’exposition qu’un transfert à l’OM lui apporterait et les retombées, comme une visite en équipe de France qu’il pourrait susciter ? « Si ça peut être un plus, tant mieux. Mais on va faire les choses dans l’ordre, écarte l’intéressé. Je vais m’investir comme je l’ai toujours fait et suivre ma propre ligne de conduite. » Elle lui a plutôt bien réussi jusqu’à présent.